Marcher jour et nuit pour protester

Les étudiants de l’Ecole d’arts visuels de Bienne se relaient sans arrêt depuis une semaine ...
Marcher jour et nuit pour protester

Laure Jolissaint et Léo Rebetez participent à la marche de protestation à l'Ecole d'arts visuels de Bienne Laure Jolissaint et Léo Rebetez, deux étudiants en graphisme à l'Ecole d'arts visuels de Bienne participent à la marche de protestation

Les étudiants de l’Ecole d’arts visuels de Bienne se relaient sans arrêt depuis une semaine dans une manifestation silencieuse. Les classes de l’établissement de la rue de la Gabelle s’insurgent contre les restrictions budgétaires du canton de Berne, décidées en novembre dernier par le Grand conseil. Les mesures d’économie menacent notamment les cours préparatoires. Il s’agit d’une formation transitoire avant l’entrée à l’Ecole d’arts visuels proprement dite. L’offre s’adresse tant aux élèves bénéficiant d’une maturité qu’aux élèves à la sortie de l’école secondaire. Pour ces derniers, l’offre sera biffée à la rentrée d’août.

A noter que l’Ecole d’arts visuels négocie en ce moment même avec le canton de Berne sur la portée des économies à réaliser. La décision sur ce point sera rendue jeudi. /iwr

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes