Le doyen tire sa révérence

Alain Nicati a quitté le Conseil de ville de Bienne jeudi soir. Le radical romand était le ...
Le doyen tire sa révérence

Le radical romand Alain Nicati se retire du Conseil de ville de Bienne Le radical romand Alain Nicati se retire du Conseil de ville de Bienne

Alain Nicati a quitté le Conseil de ville de Bienne jeudi soir. Le radical romand était le doyen des parlementaires à presque 85 ans. L’élu a siégé durant 30 ans au législatif. Entré au parti radical un peu par hasard, l’homme s’était fait remarquer à Evilard. Il militait alors pour la clôture de l’école le samedi matin. Les radicaux qui l’ont invité dans leur rang ont gagné un expert en chiffres. La sagesse d’Alain Nicati dans ce domaine sera sans doute très regrettée l’an prochain, à l’heure des discussions sur le budget.

A noter que deux autres conseillères de ville ont quitté le législatif jeudi, la socialiste Béatrice Sermet-Nicolet après 5 ans et l’écologiste Claire Magnin après 11 ans.

Bio express

Ingénieur chimiste de formation, Alain Nicati a été secrétaire général chez Omega Louis Brand et Frères SA. Par la suite, il a planifié la construction de l’avion de combat de type Mirage à l’Armée. La carrière de ce colonel s’est terminée au service de la Motorisation de la Grande Muette. L’homme est entré au parti radical un peu par hasard, après s’être fait remarquer à Evilard, où il vivait avant de s’installer à Bienne. Il militait alors pour la clôture de l’école le samedi matin. Alain Nicati a été élu au Conseil de ville de Bienne le 1er septembre 1983.

Marié depuis 57 ans avec Marie-Rose, il partage sa vie entre un appartement à Bienne et une ferme à Brot-Dessous dans le canton de Neuchâtel. Trois enfants sont nés de cette union, dont Claude Nicati, conseiller d’état au PLR neuchâtelois jusqu’en 2012, aujourd’hui avocat indépendant. /iwr

 

 

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes