PubliLac donne son avis

Le comité bienno-nidowien PubliLac prend position sur les cinq projets urbanistiques retenus ...
PubliLac donne son avis

Le président du comité PubliLac Max Wiher au centre entouré de deux membres, Monique Schlegel de Nidau et Gilbert Woern, architecte à Bienne Le président de PubliLac Max Wiher au centre entouré de deux membres du comité, Monique Schlegel de Nidau et Gilbert Woern, architecte à Bienne (archives)

Le comité bienno-nidowien PubliLac prend position sur les cinq projets urbanistiques retenus par la société AggloLac. Les maquettes et plans du futur quartier au bord du lac de Bienne ont fait l’objet d’une exposition au Palais des Congrès la semaine dernière. PubliLac, - qui milite en faveur du maintien d’une zone de détente au bord du lac -, a ainsi eu l’occasion de rencontrer les experts de l’entreprise Mobimo, l’investisseur privé lié avec les autorités de Bienne et de Nidau dans ce projet.

PubliLac indique en préambule que les travaux de concours ne l’ont pas particulièrement séduit. Le comité estime malgré tout que deux des cinq projets urbanistiques ont pris en compte son intention principale, à savoir le maintien d’un espace libre de constructions. Reste que les deux projets, - intitulés respectivement "Citélac" et "Les Îles de la Vie" -, doivent encore réduire leurs zones à bâtir, afin de laisser la baie du lac non habitée. Elle pourrait ainsi servir de lieu de détente aux générations futures. PubliLac s’est donc entretenu sur ces points avec la société Mobimo. Le comité dit avoir retenu l’attention des experts de l’investisseur.

Position légitime ou pas

Une question subsiste néanmoins sur la légitimité de la prise de position de PubliLac. La double initiative du comité a été jugée irrecevable par les Conseils municipaux de Bienne et de Nidau l'an dernier. La Préfecture de Bienne devrait trancher ces prochaines semaines. /iwr


Actualisé le

 

Actualités suivantes