« Il faut continuer à se faire dépister »

Le centre de dépistage du cancer du sein BEJUNE continue d’encourager les femmes à se faire ...
« Il faut continuer à se faire dépister »

Le centre de dépistage du cancer du sein BEJUNE continue d’encourager les femmes à se faire dépister pour le cancer du sein. Dimanche, le Swiss Medical Board a déconseillé le dépistage systématique, provoquant un tollé. Ce conseil d’experts indépendant estime que les effets indésirables sont plus grands que les avantages. Un point de vue qui ne fait vraiment pas l’unanimité.

A l’heure actuelle, dans l’espace BEJUNE, on pratique le dépistage systématique du cancer du sein. Tous les deux ans, les femmes âgées entre 50 et 69 ans sont invitées à faire une mammographie pour déceler d’éventuelles anomalies- 35'200 femmes sont concernées. Malgré l’étude publiée ce week-end, ce système ne sera pas remis en cause selon Nathalie Maitin, la responsable du centre de dépistage du cancer du sein BEJUNE.

Dans son étude le Swiss Medical Board met en avant les effets indésirables du dépistage systématique. Selon les experts, pour 1000 examens, on évite un à 2 décès. Et pour le même nombre de femmes, une centaine de résultats sont des faux positifs qui induisent des traitements inutiles. Nathalie Maitin est consciente de ces statistiques mais elle estime qu’il n’y a pas d’autres alternatives et que la mammographie permet de déceler un cancer avant que la maladie ne soit trop grave. /sbo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus