« A nos politiques de bouger ! »

Le Conseil fédéral doit tout faire pour préserver les relations entre la Suisse et l’Union ...
« A nos politiques de bouger ! »

Philippe Zimmermann, directeur de PomTava, a ressenti lorsqu'il a appris les résultats de la votation Philippe Zimmermann, directeur de PomTava, a ressenti une grande déception lorsqu'il a appris les résultats de la votation

Le Conseil fédéral doit tout faire pour préserver les relations entre la Suisse et l’Union européenne. C’est l’avis de Philippe Zimmermann, directeur et propriétaire de PomTava à Reconvilier. Cette entreprise spécialisée dans la fabrication de pompes de dosage pour l’industrie vend presque exclusivement ses produits dans l’Union européenne, en Allemagne et en France. Sollicité par notre rédaction après l’adoption de l’initiative sur l’immigration de masse, Philippe Zimmermann ne craint pas de conséquences immédiates de ce scrutin sur le chiffre d’affaires de son entreprise. « Ce n’est pas un événement politique qui devrait changer la donne à court terme », selon Philippe Zimmermann qui invite toutefois les politiques à « bouger » notamment en vue des négociations avec l’UE. « On risque de voir le tissu industriel partir, des grosses sociétés pourront certainement délocaliser si nécessaire », prévient le chef d’entreprise. A noter que PomTava ne compte aucun frontalier parmi ses 25 employés. /fra


Actualisé le

 

Actualités suivantes