Des loisirs actifs à portée de clic

Réserver ses activités pour les vacances, ce sera bientôt possible en quelques clics. Une start-up ...
Des loisirs actifs à portée de clic

Le patron de clicktodo, Fernando Pereira Le patron de clicktodo, Fernando Pereira

Réserver ses activités pour les vacances, ce sera bientôt possible en quelques clics. Une start-up installée à Delémont s’apprête à lancer Clicktodo ces prochaines semaines. Cette plate-forme internet permettra de consulter le panel de loisirs actifs disponibles aux quatre coins de la planète et d’effectuer les réservations et paiements en ligne. Il suffit ensuite de se présenter à l’heure et la date choisie chez le prestataire en question pour faire un tour en jet ski, une plongée sous-marine, un vol en parapente ou une balade à cheval, par exemple.

 

Un long processus…

Les concepteurs planchent sur le projet depuis quelques années déjà. Le directeur général, Fernando Pereira, en a eu l’idée au cours d’un voyage en Martinique durant lequel il a constaté la difficulté à réserver ce genre d’activités et qu’il y avait là un créneau à saisir. Se lancer dans l’aventure n’a pas été de tout repos. Il a d’abord fallu réaliser une analyse de marché et trouver les personnes capables de construire une plate-forme avec les paramètres requis. Il y avait également l’aspect international à prendre en compte, notamment d’un point de vue légal.

Pour fournir un catalogue d’offres internationales en lignes, Clicktodo a également noué des partenariats avec des prestataires de loisirs, des agences de voyage ou des chaînes d’hôtel. Dans le but d’être autonome financièrement au plus vite, la start-up, qui emploie actuellement dix-sept personnes, a pour l’instant accentué ses prospections dans les grands flux touristiques, tels que l’Egypte, le Mexique, la Chine ou l’Australie.

 

Mais le résultat est prometteur…

La réalisation d’un tel site a un coût important, sur lequel Fernando Pereira reste discret. Il précise toutefois que le financement a été assuré par des fonds propres et le soutien de la Promotion économique du canton du Jura et d’une fondation jurassienne. L’objectif est d’atteindre l’équilibre financier pour la première année. Le site est aussi appelé à se développer pour se positionner au niveau mondial. La suite s’annonce d’ores et déjà prometteuse. L’entreprise propose un concept inédit, sans guère de concurrence pour l’instant, et s’attaque au marché international des loisirs actifs estimé à 15 milliards de dollars selon certains spécialistes. /iqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus