Bienne veut respirer mieux

Bienne

La ville de Bienne dévoile son plan d’action pour la protection de l’air. Si la qualité s’améliore depuis 2003, elle ne correspond toutefois pas encore aux exigences légales. Les valeurs limites d’ozone, de poussières fines et dioxyde d’azote sont souvent dépassées. Du coup, la Direction des travaux publics, de l’énergie et de l’environnement a décidé d’agir en proposant six mesures dans son plan d’action.

Première mesure : la création d’une page spéciale sur le site internet de la ville de Bienne. Elle présente les textes de loi, puis les plans de mesures cantonales et communales pour la protection de l’air.

Deuxième mesure : l’envoi d’une lettre d’information « Environnement ». Lettre qui explique ce que Bienne a fait et ce que Bienne va faire pour son air.

Troisième mesure : une campagne sur les installations de combustion de bois. 16% des poussières fines en ville proviennent de cette combustion. Il s’agit donc de vérifier l’état des cheminées, mais aussi d’apprendre à allumer un feu.

Quatrième mesure : les semaines d’actions « walk to school ». Une promotion de la mobilité douce qui incite les enfants à se rendre à pied à l’école, sous forme de concours interclasses.

Cinquième mesure : la possibilité offerte aux citoyens d’échanger pendant un mois leur clé de véhicule motorisé contre deux abonnements, soit un pour les vélos en libre circulation et un autre pour les transports publics biennois.

Sixième mesure : l’analyse du parc municipal de véhicules à moteur diesel sans filtres à particules. L’idée est de voir s’il est financièrement possible de remplacer ces véhicules ou de les mettre aux normes.

Avec ces mesures, la ville de Bienne veut informer, sensibiliser, inciter. Reste à appliquer. /rch


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus