« On aurait dû informer plus vite »

La Ville de Bienne, le canton de Berne et l’OFSP, l’Office fédéral de la santé publique, s’expliquent ...
« On aurait dû informer plus vite »

Les autorités communales et cantonales, ainsi que des représentants de l'OFSP, ont fait le point sur la pollution radioactive découverte sur le chantier de l'A5. Les autorités communales et cantonales, ainsi que des représentants de l'OFSP, ont fait le point sur la pollution radioactive découverte sur le chantier de l'A5.

La Ville de Bienne, le canton de Berne et l’OFSP, l’Office fédéral de la santé publique, s’expliquent. Ils ont convoqué la presse lundi  pour tenter de dissiper le malaise sur le manque de transparence dans l'affaire des déchets radioactifs sur le chantier de l'A5. "On aurait dû informer plus vite", a admis le vice-directeur de l'OFSP Roland Charrière. Ce dernier s’est montré rassurant et a expliqué que les habitants du quartier des Marais-de-Brügg n’ont jamais été mis en danger, pas plus que les employés du chantier de l’A5. Le maire de la cité seelandaise, Eric Fehr, a quant à lui déclaré que la ville et le canton allaient réexaminer l’ensemble des sites pollués connus à Bienne pour s’assurer qu’il n’existe pas d’autre pollution de ce type. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus