Le séneçon menace nos campagnes

Cette belle plante est une bombe à retardement. Le séneçon jacobée est présent le long des ...
Le séneçon menace nos campagnes

Séneçon jacobée Séneçon jacobée

Cette belle plante est une bombe à retardement. Le séneçon jacobée est présent le long des routes et se propage particulièrement à cette période dans les pâturages jurassiens. Le canton est extrêmement touché surtout que les fleurs jaunes du végétal peuvent être mortelles pour les chevaux et les bovins. La Chambre jurassienne d’agriculture fait son possible pour sensibiliser les agriculteurs au problème mais les solutions se trouvent également en amont. En effet, le service des routes tient sa part de responsabilités en ne fauchant qu’un mètre sur le bord des routes au printemps. Comme le séneçon est une plante que l’on dit tardive, elle continue à se propager en direction des enclos.

Second problème, celui du fourrage. La plante peut se retrouver dans la nourriture des bêtes et reste toxique même en fourrage sec. Il est, en outre, extrêmement difficile de savoir si le séneçon jacobée est à la base de la mort d’un animal vu que le décès peut intervenir plusieurs semaines après l’ingestion du toxique. La plante a beau donner de la couleur à nos campagnes, elle reste une véritable terreur pour les chevaux et les bovins. /pbi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus