Plus de locatifs bon marché souhaités à Bienne

Le futur parc immobilier de la Gurzelen devrait pouvoir compter avec 150 nouveaux logements ...
Plus de locatifs bon marché souhaités à Bienne

Un exemple d'immeubles à Bienne, rue Ganguillet, gérés par la coopérative d'habitation Biwog.  : Un exemple d'immeubles à Bienne, ici à la rue Ganguillet, gérés par la coopérative d'habitation Biwog.

Le futur parc immobilier de la Gurzelen devrait pouvoir compter avec 150 nouveaux logements abordables. C’est du moins ce que réclame l’une des deux initiatives qui sera lancée vendredi à Bienne. Le second texte souhaite voir construire 1500 nouveaux appartements dits « d’utilité publique » dans toute la ville. Le comité formé par la communauté d’intérêts biennoise des coopératives suisses, l’association régionale Bienne-Soleure, l’assocation des locataires de Bienne et l’Union syndicale Bienne Lyss-Seeland veut récolter 2200 signatures jusqu’au 12 mars prochain. Le but est de faire passer le parc immobilier des immeubles à loyers modérés de 15 à 20 % jusqu’en 2035.

Les logements d’utilité publique sont principalement administrés par des coopératives d’habitation qui pratiquent des loyers de 20% à 30% moins chers que les bailleurs privés. Des prix rendus possibles par le fait que les coopératives ne font pas de spéculation sur les immeubles et ne dégagent pas de profit sur les locations. /iwr

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus