Les sénateurs volent au secours de la ligne Bâle-Genève

Train,trafic ferroviaire,rail,rails,CFF

La liaison ferroviaire entre Bâle et l'Arc lémanique par le Jura devrait être maintenue au mieux durant et après les travaux en gare de Lausanne. Le Conseil des Etats a adopté tacitement jeudi un postulat demandant au Conseil fédéral de voir comment conserver la qualité de l'offre actuelle.

L'annonce de la suppression dès décembre 2015 de la ligne directe entre Bâle et Genève via Delémont a fait grand bruit dans les cantons concernés. Au début cette dégradation de l'offre était motivée par des travaux dans la région de Lausanne.

Mais il a été démontré ensuite que le maintien de la liaison directe était techniquement possible. Les CFF ont alors invoqué un autre problème: ils veulent utiliser ses trains ICN initialement prévus pour la ligne du pied du Jura sur le nouvel axe du Gothard, s'est indigné Claude Hêche (PS/JU) dans son intervention écrite. Et de souligner la nécessité d'une liaison entre la 2e et la 3e plus grande ville de Suisse ainsi que l'importance de cet axe pour le Jura. Qui plus est, cette ligne joue le rôle de plaque tournante entre Suisses alémanique et romande. /ats + jsr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus