Santé et langue pour le Syndicat des enseignants romands

Le Syndicat des enseignants romands (SER) tenait son assemblée samedi à Delémont. Il regroupe ...
Santé et langue pour le Syndicat des enseignants romands

Le Syndicat des enseignants romands tenait son assemblée des délégués samedi à Delémont Le Syndicat des enseignants romands tenait son assemblée des délégués samedi à Delémont

Le Syndicat des enseignants romands (SER) tenait son assemblée samedi à Delémont. Il regroupe des professionnels de tous les cantons romands ainsi que le Jura bernois. Les délégués ont discuté de plusieurs grands dossiers.

Soulagement pour les langues…

Les enseignants romands se disent rassurés dans le dossier des langues. Il y a un an, le SER avait tiré la sonnette d’alarme concernant l’apprentissage des langues à l’école. Il s’inquiétait du fait que de plus en plus de cantons suisses alémaniques abandonnent l’enseignement du français au profit de l’anglais à l’école primaire.

Aujourd’hui, le syndicat estime que les choses se sont améliorées et qu’une prise de conscience a eu lieu. Les délégués sont d’avis que le dossier prend une tournure satisfaisante même s’il reste des efforts à faire dans certains cantons, notamment celui de Thurgovie ou de Nidwald.

…mais inquiétudes autour la santé des enseignants

La santé des enseignants était également à l’ordre du jour de l’assemblée du syndicat des enseignants romands. Pour l’heure, aucune décision n’a été prise mais les inquiétudes sont bien là. Plusieurs études montrent que les enseignants sont très touchés par les burn-outs. Selon le président du SER, Georges Pasquier, les difficultés budgétaires que rencontrent la plupart des cantons romands ajoutent encore de la tension dans le métier. Il souligne également que nous sommes actuellement dans une période où il va falloir renouveler de nombreux postes. Il souhaite donc que la profession d’enseignant reste attractive. /sbo


Actualisé le

 

Actualités suivantes