Geri Müller ne compte pas se laisser faire

Geri Müller a confiance en Vladimir Poutine

Geri Müller contre-attaque. Selon le Matin Dimanche, l’avocat du maire de Baden incrimine les journalistes et le juriste qui ont cité les enregistrements illégaux de son ex-partenaire. Le ministère public biennois a été saisi d'une demande d'extension de l'enquête pénale en cours contre l'ex-partenaire de "chat" du maire de Baden. Outre la femme incriminée, il s'agira de poursuivre trois protagonistes indirectement impliqués: Patrik Müller, rédacteur en chef de la "Schweiz am Sonntag", le conseiller en relations publiques Sacha Wigdorovits et le juriste Josef Bollag. Ces deux derniers sont accusés d'avoir aidé la femme incriminée à transmettre des enregistrements, SMS et photos à divers médias. L'hebdomadaire alémanique avait pour sa part cité expressément les enregistrements.

Pour rappel, le conseiller national Vert avait déposé une plainte au mois d’août contre son ex-partenaire de chat domiciliée dans le Jura bernois. Il entretenait une relation virtuelle avec la jeune femme d'une trentaine d'années. Il lui avait notamment envoyé des photos de lui nu. Cette dernière avait alors enregistré illégalement des conversations pour prouver que Geri Müller l’avait mise sous pression. Les enregistrements et les images avaient fini par parvenir à différents médias. /jsr + réd


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus