Un jour, une rencontre

Rencontrer 365 personnes au hasard et tirer leur portrait. Le photographe Stefan Meyer s’est ...
Un jour, une rencontre

Depuis le premier janvier, Stefan Meyer photographie chaque jour une rencontre Depuis le premier janvier, Stefan Meyer photographie chaque jour une rencontre

Rencontrer 365 personnes au hasard et tirer leur portrait. « A portrait a day », c’est le nom du défi que s’est lancé le photographe Stefan Meyer pour 2015. Choqué par le peu d’échanges entre les gens dans les transports publics notamment, il veut dénoncer cette indifférence. C’est de retour d’un tour du monde que l’idée lui est venue. Stefan Meyer passe tous les jours 1h30 dans les transports publics pour se rendre à sa galerie d'art à Bienne et il ne retrouve pas les habitudes qu’il a pu observer dans d’autres pays. Le photographe de Belprahon regrette que les gens restent dans leur bulle plutôt que de parler ensemble. « Nous passons beaucoup de temps à côtoyer d’autres personnes dans les transports en commun mais nous ne discutons pas. Ici chacun reste dans son coin à tapoter sur son smartphone plutôt que d’échanger avec les personnes qui l’entourent ». Le photographe veut profiter du temps qu’il passe dans les trains ou les bus pour rencontrer des gens, pour échanger avec les autres usagers et raconter un petit bout de leur vie./lbr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus