Les téléskis des Prés-d’Orvin fêtent leurs soixante ans

Soixante ans que les habitants de la région profitent des pistes de ski aux Près-d’Orvin. Le ...
Les téléskis des Prés-d’Orvin fêtent leurs soixante ans

Le ski aux Prés-d'Orvin (ldd)) Le ski aux Prés-d'Orvin (ldd))

Soixante ans que les habitants de la région profitent des pistes de ski aux Près-d’Orvin. Le 24 janvier aura lieu une journée anniversaire. Elle débutera à 11 heures avec la partie officielle et sera suivie d’un apéritif dînatoire. Si la neige se manifeste d’ici 10 jours, une soupe spéciale sera offerte aux skieurs sur les pistes. Réouverture des installations dès 19h15 et soirée de ski offerte à tous.

L'un des grands téléskis (ldd) L'un des grands téléskis (ldd)

Le début de l’aventure

C’est au début des années 1950 qu’un groupe de passionnés a eu l’idée de construire un téléski. Le 26 mai 1954, ils ont signé un contrat de servitude avec le propriétaire du terrain. L’aventure a alors pu commencer. La station a ouvert ses portes lors de la saison hivernale 1954-1955. À l’époque, les bus ne faisaient pas encore la navette entre Bienne et la petite station, « On a découvert que c’étaient des taxis privés qui faisaient la navette organisée par des gens du village. Ils les transportaient depuis Evilard ou Orvin » indique Marc-André Léchot, maire d’Orvin et membre du Conseil d’administration des Téléskis des Prés-d’Orvin.

Expansion du domaine

En 1962, un deuxième téléski a été construit et mis en fonction. Cinq ans plus tard, un troisième téléski a été acquis. Entre 1969 et 1971, deux remonte-pentes de type fil-neige sont venus compléter l’offre. Dans les années 2000, des installations nocturnes ont été mises en place pour permettre aux skieurs de s’adonner à leur passion jusque tard dans la nuit.

Les finances

L’état des finances est directement lié à l’enneigement. « Avec un chiffre d’affaires brut journalier moyen de 5'000 francs, le seuil de rentabilité est atteint après un mois d’exploitation » indique Marc-André Léchot. En moyenne, lors des 15 dernières années, les installations ont été ouvertes une soixantaine de jours. L’hiver le plus défavorable date de 2006-2007 avec seulement quatre jours ouverts. Deux saisons plus tard, record inverse, la station a comptabilisé 117 jours d’exploitation. /seb

La station des Prés-d'Orvin lors de la saison 2009-2010 (ldd) La station des Prés-d'Orvin lors de la saison 2009-2010 (ldd)


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus