Offre de rachat pour l'hôpital de La Chaux-de-Fonds

Une offre inattendue est arrivée sur le bureau du Conseil d’Etat neuchâtelois, alors que le ...
Offre de rachat pour l'hôpital de La Chaux-de-Fonds

 Photo : archives.

Une offre inattendue est arrivée sur le bureau du Conseil d’Etat neuchâtelois, alors que le Grand Conseil se saisit mardi du dossier hospitalier. Les Villes du Locle, de La Chaux-de-Fonds, L’Hôpital du Jura bernois (HJB) et la Fondation Patrimonium proposent de racheter l’hôpital de La Chaux-de-Fonds. Le montant évoqué reste encore approximatif (plusieurs dizaines de millions de francs).

Un communiqué adressé aux médias par La Chaux-de-Fonds précise que « ce projet se veut une alternative pertinente et raisonnable » au modèle préconisé par le Conseil d’Etat neuchâtelois qui vise notamment la création d’un site unique de soins aigus et d’un site de réadaptation. 

Maintenir un hôpital généraliste

L’idée est de créer une société anonyme (SA) dont la mission serait d’exploiter un hôpital généraliste et de proximité sur le site actuel. La Fondation Patrimonium serait propriétaire des murs et l'Hôpital du Jura bernois apporterait son savoir-faire. L’HJB travaillerait sur la base d’un mandat de prestations pour délivrer ses conseils. Le Locle et La Chaux-de-Fonds seraient partie prenante de cette SA.

De son côté, l’Hôpital du Jura bernois n’exclut pas d'investir sur ce site si les deux Villes l'intègrent dans la société, mais il n’a pas encore étudié la question. Pour l'instant, son objectif est d'apporter son expertise en matière de gestion et d'éviter de dédoubler des centres de spécialité à 20 km de distance.

Pour les exécutifs des Montagnes, ce projet est un moyen de maintenir les prestations actuelles. La conseillère communale chaux-de-fonnière en charge de la santé, Katia Babey, se réjouit de voir que des privés croient en le maintien de l’hôpital de La Chaux-de-Fonds. Elle attend maintenant du Conseil d’Etat qu’il étudie cette nouvelle option.

Des rénovations moins coûteuses

L’Hôpital du Jura bernois précise toutefois que l'intérêt des partenaires se porte sur les bâtiments les plus récents du site chaux-de-fonnier, avec l’objectif de les rénover. Le président du Conseil d'administration de l'HJB, Anthony Picard, estime que les montants de la rénovation seront moins élevés que ceux avancés par le Canton de Neuchâtel, qui avançait des coûts à plus de 100 millions de francs. Anthony Picard attend toutefois d’avoir visité les lieux pour chiffrer plus précisément les travaux. Selon lui, ces rénovations seraient à priori prises en charge par Patrimonium.

L'objectif du Conseil d'administration de l'HJB est d’offrir un hôpital de proximité à un bassin de population évalué à 75'000 habitants. "On vient apporter une solution, quitte à perturber un peu les idées reçues", affirme Anthony Picard. Si le courrier contenant cette offre de rachat a été adressé au Conseil d’Etat neuchâtelois plutôt qu’à l’HNe, propriétaire du bâtiment de l'hôpital de La Chaux-de-Fonds, c’est parce que le dossier est très « politisé » selon Anthony Picard. Ce dernier soutient que l’annonce un jour avant le vote du Grand Conseil est due à un hasard du calendrier.

Anthony Picard précise que cette démarche de soutien envers l'hôpital de La Chaux-de-Fonds ne signifie en aucun cas l'abandon du site de Moutier, l'hôpital prévôtois devrait même se renforcer grâce à ce nouveau projet.

Questions en suspens

Pour l’heure, nous n’avons pas encore pu joindre le Conseil d’Etat neuchâtelois pour obtenir sa réaction face à cette proposition de rachat, de même que la Fondation Patrimonium. L’HNe de son côté s’étonne que l’offre ne lui ait pas été directement adressée.

Cette nouvelle donne dans le débat hospitalier pose de nombreuses questions : comment La Chaux-de-Fonds pourrait financer l'exploitation d'un hôpital alors qu'elle doit faire des économies drastiques? Le Canton de Neuchâtel peut-il intégrer un partenaire lié à l'HJB dans sa planification? Une concurrence entre hôpitaux est-elle bénéfique aux patients? 

De quoi alimenter la discussion qui s'annonce déjà vive mardi au Grand Conseil. /mwi-mvr-sbe

La Fondation Patrimonium

La Fondation Patimonium a été fondée en 2009. Elle est dédiée aux placements collectifs des institutions de prévoyance suisses. Depuis août 2015, le groupe de placement Immobilier de la santé suisse investit dans les immeubles du secteur de la santé ainsi que dans le secteur des établissements médicaux-sociaux et résidences pour personnes âgées.


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus