Le Conseil de ville préfère le 50 km/h

La zone 30 de St-Imier n’a pas les faveurs de la cote. Après le Conseil municipal la semaine ...
Le Conseil de ville préfère le 50 km/h

Le législatif imérien s’est réuni en séance jeudi soir. Il a notamment donné son préavis en faveur d’un retour au 50 km/h sur la route principale

St-Imier,Saint-Imier,centre,zone 30

La zone 30 de St-Imier n’a pas les faveurs de la cote. Après le Conseil municipal la semaine dernière, c’était au tour du Conseil de ville de donner son préavis concernant le régime de circulation qui sera définitivement instauré entre les Places du Marché et du 16 mars. Le législatif imérien, qui fête cette année ses 130 ans d’existence, s’est réuni jeudi soir pour la première fois de l’année. A l’instar de l’exécutif, la majorité s’est prononcée en faveur d’un retour au 50 km/h dans cette rue.

 

Plus rapide pour plus de sécurité

La version choisie n’a pas fait l’unanimité. Elle a récolté 19 voix, contre sept pour le maintien de la zone 30 km/h et quatre abstentions. Ce sont des élus des partis socialiste et ARC qui se sont montrés réticents, évoquant notamment les nuisances sonores pour les riverains qui ont pu être considérablement réduites depuis l’instauration du 30 km/h. Cet argument n’a toutefois pas fait le poids face au sentiment de sécurité des piétons. Les élus ont préféré soutenir le retour au 50 km/h avec des passages cloutés où les piétons sont prioritaires, plutôt qu’une zone 30 km/h, sans passage clouté, où les piétons peuvent traverser n’importe où, mais ne sont pas prioritaires. La fraction ARC a demandé à ce que ses arguments soient intégrés au message qui sera délivré au corps électoral. Ce sera en effet bientôt au tour des citoyens de St-Imier de se prononcer sur ce dossier, la votation est fixée au 21 mai. Le régime plébiscité sera ensuite introduit définitivement le 1e juillet.

 

Des crédits acceptés

 Le Conseil de ville a ouvert son porte-monnaie jeudi soir et a accepté à l’unanimité trois crédits d’engagement. Le premier de 250'000 francs servira à moderniser l’alimentation électrique des Longines, le second de 350'000 francs est destiné à la rénovation des réseaux souterrains à la rue Agassiz, et le dernier de 100'000, sera versé à la société Funiculaire St-Imier-Mont-Soleil pour la restauration du restaurant Le Manoir.

 

 ORP temporairement fermé

Le législatif a terminé sa séance en répondant à plusieurs interpellations et questions. Le maire a notamment confirmé une inquiétude mise sur la table par la fraction ARC, selon laquelle l’Office de placement régional de St-Imier aurait fermé ses portes. Patrick Tanner a expliqué que la Direction cantonale de l’économie publique a décidé de temporairement fermer les portes de son office à St-Imier, en raison de problèmes de santé au sein du personnel. La date de réouverture n’est pas encore connue. Une situation qui inquiète les autorités imériennes, puisque l’office avait été menacé de disparition l’année dernière avant que le canton ne fasse marche arrière. /mdu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus