No Billag : « on ne parle pas assez des médias régionaux »

La conseillère fédérale Doris Leuthard a participé à un débat lundi soir à Bienne sur l’initiative ...
No Billag : « on ne parle pas assez des médias régionaux »

La conseillère fédérale Doris Leuthard a participé à un débat lundi soir à Bienne sur l’initiative « No Billag ». Les menaces d’un tel texte sur les médias régionaux n’ont, d’après elle, pas été assez évoquées.

Doris Leuthard a été interrogée par le rédacteur en chef de la chaîne CNN Money Switzerland, Urs Gredig. Doris Leuthard a été interrogée par le rédacteur en chef de la chaîne CNN Money Switzerland, Urs Gredig.

Dernière ligne droite avant la votation sur l’initiative populaire dite « No Billag ». Le Forum du bilinguisme a organisé lundi un débat à la maison du peuple à Bienne. Il portait principalement sur les conséquences du texte pour les médias régionaux. Parmi les participants, la conseillère fédérale en charge du dossier, Doris Leuthard. Elle a été interviewée par le rédacteur en chef de la chaîne CNN Money Switzerland, Urs Gredig. Près de cent personnes ont assisté aux échanges.

« Nous ne parlons pas assez des médias régionaux, le débat est cristallisé sur la SSR ». C’est par ces mots que Doris Leuthard a répondu à une question du journaliste de l’antenne suisse de CNN Money. Durant l’interview, la conseillère fédérale a précisément expliqué ce qui se passerait le 4 mars en cas de oui : « L’exécutif devrait rapidement créer un nouveau paysage médiatique. Ce qui serait impossible avec 50% de recettes en moins ».

«  Peut-être les villes seraient-elles prêtes à financer les médias ? » La ministre de la communication a osé la question malicieuse en se tournant vers les autorités biennoises. De quoi faire éclater de rire la salle tout entière.A près ce bref moment de décontraction, l’entretien s’est terminé sur une note plus sérieuse, Doris Leuthard a tenu a rappeler que cette votation touche à la cohésion nationale et à la solidarité, des éléments importants du système suisse. L’initiative populaire « No Billag » sera soumise au peuple le 4 mars./anl


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus