Les antispécistes veulent la mort de la halle de Coffrane

Plus de cent personnes sont venues manifester mardi contre la halle d’engraissement de taureaux ...
Les antispécistes veulent la mort de la halle de Coffrane

Plus de cent personnes sont venues manifester mardi contre la halle d’engraissement de taureaux de Coffrane, dans la cour du Château de Neuchâtel. En marge de la session du Grand Conseil, une association antispéciste a demandé l’annulation pure et simple du projet

Les antispécistes de toute la Romandie se sont donnés rendez-vous dans la cour du Château de Neuchâtel. Les antispécistes de toute la Romandie se sont donnés rendez-vous dans la cour du Château de Neuchâtel.

La halle d’engraissement de taureaux de Coffrane continue de faire parler d’elle. Une manifestation silencieuse s’est tenue mardi en marge de la session du Grand Conseil neuchâtelois. Une centaine de personnes issue de l’association Pour l’égalité animale réclame que le projet - encore en construction - soit stoppé immédiatement.

Alors que la cause semblait entendue, les récentes actions commises par des militants sur les bâtiments - notamment des tags - ont poussé les antispécistes à de nouveau faire entendre leur voix. Pour ces derniers, une majorité de la population serait opposée à ce projet.

Selon l’association, il est inadmissible que « 600 bêtes soient emmenées de force à l’abattoir, chaque année et que Coffrane devienne la vitrine du spécisme ». Par son action, Pour l'égalité animale souhaite aussi sensbiliser les politiciens, qu'elle juge être parfois condescendant concernant le mouvement.

La halle d'engraissement est un projet inédit en Suisse. Une fois achevée, elle devrait accueillie 720 bêtes qui y seront engraissés jusqu'à atteindre environ 600 kilos. /jha  

La militante antispéciste genevoise, Virginia Markus (deuxième depuis la gauche) était aussi présente durant la manifestation. La militante antispéciste genevoise, Virginia Markus (deuxième depuis la gauche) était aussi présente durant la manifestation.

Dans les manifestants venus du canton et de plus loin figurait la Genevoise Virginia Markus. Pour la figure de proue du mouvement antispéciste romand, la halle de Coffrane est un désastre :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus