La CEP veut fédérer la région et tisser des liens avec l’extérieur

La Chambre d’économie publique du Jura bernois a présenté mardi les mesures du premier de ses ...
La CEP veut fédérer la région et tisser des liens avec l’extérieur

La Chambre d’économie publique du Jura bernois a présenté mardi les mesures du premier de ses axes défini dans sa stratégie économique 2030

L'axe « organisation régionale et relations extérieures » est décliné en quatre orientations. (Photo : CEP) L'axe « organisation régionale et relations extérieures » est décliné en quatre orientations. (Photo : CEP)

Réunir les forces locales et chercher des liens avec des acteurs externes. C’est en substance ce que souhaite la Chambre d’économie publique du Jura bernois (CEP). Elle a présenté mardi le premier des huit axes que composent sa « stratégie économique 2030 ». Intitulé « organisation régionale et relations extérieures », il se décline en 14 mesures concrètes groupées en quatre orientations : « associations et institutions économiques », « champ de la gouvernance publique », « relations extérieures » et « santé et soins ». La CEP souhaite ainsi développer des synergies au sein du Jura bernois, mais aussi avec la région biennoise, les cantons voisins et même le reste de la Romandie.

 

Mesures phares

Parmi les actions à entreprendre, cinq sont considérées comme étant « phares », à savoir : développer un centre d’accueil pour les acteurs économiques, réunir tourisme et économie, instituer un organe de dialogue avec l’agglomération biennoise, développer l’hôpital du futur et constituer une fondation régionale. Sur ce dernier point, le président de la CEP Richard Vaucher précise qu’il s’agit de mettre en relation des acteurs de la société civile, et pas nécessairement politiques, afin de développer des solutions concrètes comme des campagnes de promotion du Jura bernois par exemple.

 

L’industrie en ligne de mire

Si ces mesures touchent des domaines d’activités divers, Richard Vaucher précise toutefois qu’il faut garder une idée en tête : celle de vouloir développer l’industrie. Il l’affirme : ce secteur est à la fois une marque de l’identité régionale et un grand pourvoyeur d’emplois. /amo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus