Morena Pozner à la tête du CJB

La socialiste prévôtoise a été élue à la présidence du Conseil du Jura bernois pour l’année ...
Morena Pozner à la tête du CJB

La socialiste prévôtoise a été élue à la présidence du Conseil du Jura bernois pour l’année. Elle remplace l’UDC Roland Benoît au terme de son mandat

Roland Benoit cède la présidence à Morena Pozner. Roland Benoit cède la présidence à Morena Pozner.

Morena Pozner prend les commandes du Conseil du Jura bernois. Membre du Parti socialiste du Jura bernois, elle a été élue à la fin du mois de mai à la présidence l’institution. Elle remplace Roland Benoît, arrivé au terme de son mandat. L’UDC de Corgémont reste toutefois dans le bureau du CJB, au poste de deuxième assesseur.

Le reste du directoire a également été élu. La libérale-radicale Virginie Heyer devient vice-présidente et le PSA Pierre Mercerat premier assesseur.


Elections dans le calme

C’est le 29 mai dernier que les 24 élus du CJB ont procédé à cette rocade. Ils ont eu l’occasion d’essayer le nouveau mode d’élection mis en place pour éviter de se retrouver dans la même situation que l’an dernier. On le rappelle, en 2018 au moment du choix des membres du bureau, l’UDC et le PLR avait tenté d’évincer le PSA du directoire, mais la gauche avait fait bloc. L’élection avait alors dû être partiellement reportée.

Depuis, le système a changé : exit l’élection de tous les membres du bureau d’un seul coup. Désormais, les postes sont soumis au vote les uns après les autres. Une personne élue ne peut, par ailleurs, pas se représenter pour une fonction si elle l’a précédemment refusée.

Interrogés, tant Roland Benoit que Morena Pozner confient que le scrutin s’est cette fois déroulé dans le calme avec des candidats élus « presque à l’unanimité ».


Bilinguisme, santé, culture

Morena Pozner a également détaillé ses priorités pour son année de présidence. La socialiste souhaite mettre principalement l’accent sur les domaines du bilinguisme, de la santé et de la culture. Elle compte profiter de sa position pour encourager les différents acteurs à solliciter le CJB pour leurs projets, y compris les citoyens. Elle reconnaît volontiers, tout comme son prédécesseur d’ailleurs, que les activités du Conseil du Jura bernois ne sont pas encore suffisamment claires pour beaucoup, et qu’il convient de trouver une solution pour se rapprocher davantage de la population. /amo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus