Le réseau de bus jurassien officiellement mis au concours

Le canton du Jura ouvre la procédure de mise au concours des 38 lignes régionales, dont quatre ...
Le réseau de bus jurassien officiellement mis au concours

Le canton du Jura ouvre la procédure de mise au concours des 38 lignes régionales, dont quatre trajets intercantonaux concernent également le canton de Berne

Les 38 lignes du réseau sont concernées par la mise au concours. Les 38 lignes du réseau sont concernées par la mise au concours.

Deux ans après l’annonce de la mise au concours de ses lignes de bus, le canton du Jura lance cette fois officiellement l’appel à candidature. Cette mise au concours concerne le réseau dans son intégralité, à savoir les 38 lignes régionales, urbaines et nocturnes. Parmi elles, quatre trajets intercantonaux concernent également le canton de Berne : Moutier-Courrendlin-Delémont, Tavannes-Bellelay-Lajoux-Les Genevez, Tramelan-Saignelégier-Goumois et Tramelan-Glovelier-Bassecourt. Les entreprises ont jusqu’au 28 novembre 2019 pour répondre à l’appel, l’Office fédéral des transports octroiera ensuite une concession d’une durée de dix ans. Le réseau a été découpé en deux lots. Le premier comprend 30 lignes des régions de Delémont, Haute-Sorne, Clos du Doubs et d’Ajoie tandis que le second est composé des huit lignes restantes aux Franches-Montagnes. « Les offres seront élaborées sur la base de l’horaire précis qui a été établi pour l’exploitation de toutes les lignes dès le mois de décembre 2021 (horaire 2022) », précise l’Etat jurassien dans un communiqué.


L'Etat pose des garde-fous pour les conditions de travail

Alors que les syndicats avaient manifesté des craintes de « dumping salarial », faisant même l’objet d’une motion votée par le Parlement jurassien, l’exécutif a fixé plusieurs règles à l’attention des potentiels repreneurs. « Conformément au droit fédéral, l’entreprise adjudicataire d’un lot, si elle est nouvelle, devra proposer aux employés de l’entreprise actuelle qui ne pourraient plus être occupés par celle-ci les postes de travail supplémentaires qui lui seront nécessaires pour fournir la prestation. Les conditions de travail de la branche des bus prévues par le droit fédéral et cantonal devront être respectées ; il s’agit en particulier de l’égalité salariale entre hommes et femmes et des conditions en usage dans la région dans le domaine des transports publics par route. » Une forte identification à la région et l’intégration des particularités du marché local sont également attendues par l’Etat. /comm+jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus