Hermines, belettes et batraciens se cherchent une maison

Le Parc du Doubs a récemment fait le point sur son projet d’installation de haies ou de tas ...
Hermines, belettes et batraciens se cherchent une maison

Le Parc du Doubs a récemment fait le point sur son projet d’installation de haies ou de tas de pierres censés protéger des petits rongeurs, des insectes ou des batraciens

Les haies, murs de pierres sèches ou tas de bois sont favorables à de nombreuses espèces champêtres. Les haies, murs de pierres sèches ou tas de bois sont favorables à de nombreuses espèces champêtres.

C’est l’une de ses mesures phares : le Parc du Doubs a créé de nombreux abris pour petits animaux l’année dernière. Ce sont ainsi environ 500 mètres de haies, 150 tas de bois et de pierres, ainsi que des gouilles qui ont été installées avec le concours de plusieurs agriculteurs.

Ce programme doit permettre de créer des abris pour différentes espèces champêtres. /vja


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus