L'école ménagère ne séduit pas à Moutier

Les conseillers de ville prévôtois ont refusé lundi soir d'examiner le rapport du conseil municipal ...
L'école ménagère ne séduit pas à Moutier

Les conseillers de ville prévôtois ont refusé lundi soir d'examiner le rapport du conseil municipal sur l'école ménagère. Ils ont voté à l'unanimité pour la non-entrée en matière de l'objet 

Les conseillers de ville ont renvoyé lundi soir le dossier de l'école ménagère sur la table du Conseil municipal Les conseillers de ville ont renvoyé lundi soir le dossier de l'école ménagère sur la table du Conseil municipal

L’épais dossier de l’école ménagère rebondit une nouvelle fois sur la table du Conseil municipal. Appelés lundi soir à examiner les deux variantes proposées par l’exécutif pour offrir à l’économie familiale de nouveaux locaux, les membres du législatif ont coupé court au débat. Pas convaincus par le rapport fourni, les élus ont voté  - à l’unanimité et deux abstentions - la non-entrée en matière. Le Ralliement des Prévôtois jurassiens (RPJ) avait lancé en janvier de l'an dernier l’idée d’examiner la piste des conteneurs pour gagner en temps et en argent. Bien que présentée dans le rapport de la municipalité, la piste n’a pas été explorée de manière approfondie selon Chantal Mérillat, membre du RPJ. Elle refuse pourtant de parler d’un manque de rigueur de la part du Conseil municipal prévôtois :

« Ce n’était pas l’approche qu’on attendait »

Le dossier de l’école ménagère, long serpent de mer à Moutier, revient donc sur la table de l’exécutif. Pour le conseiller municipal en charge des bâtiments, ce renvoi n’est pas vraiment étonnant. Valentin Zuber: 

« À nous maintenant de procéder aux corrections » 

Le Conseil municipal va donc remettre l’ouvrage sur le métier pour étayer son dossier sur l’école ménagère. Il va tâcher d’apporter davantage d’éclaircissements sur le plan financier afin de faciliter la comparaison entre les différentes variantes. Il n’exclut pas, suite à la requête de certains conseillers de ville, d’examiner encore d’autres possibilités.


Les chiffres bernois en toile de fond

Le Conseil de ville de Moutier n’a pas manqué d’évoquer les récents débats concernant les chiffres publiés par le canton de Berne au sujet du nombre d’emplois cantonaux à Moutier. Le dossier a été évoqué en préambule lors des déclarations de groupe avant de resurgir en fin de séance durant les questions orales. Il a notamment été demandé au Conseil municipal s’il avait connaissance de ces données et s’il entendait prendre des mesures pour permettre aux Prévôtois de recevoir des informations factuelles. Valentin Zuber, président de la délégation du Conseil municipal aux affaires jurassiennes a rappelé le devoir de retenue et de réserve de l’exécutif sur ce dossier. Il a toutefois reconnu que les récents événements étaient « dommageables » et a précisé que le sujet serait abordé lors de la prochaine tripartite.


Nomination

Le Conseil de ville a également, lors de sa séance de lundi soir, procédé à la nomination d’un nouveau membre au sein de la Commission Culture, Sports, Loisirs et Jeunesse en remplacement du PLR Nicolas Rubin. L’assemblée a accepté à l’unanimité que sa collègue de parti, Orianne Grimm reprenne son fauteuil dans ladite commission. /nme



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus