Sursis pour le centre de retour pour les familles à Boujean

Les autorités biennoises ont octroyé une prolongation exceptionnelle pour que le site puisse ...
Sursis pour le centre de retour pour les familles à Boujean

Les autorités biennoises ont octroyé une prolongation exceptionnelle pour que le site puisse continuer d’héberger des personnes légalement expulsées. Le centre de retour sera fermé le 31 juillet 2022 au lieu du 31 octobre prochain

Le centre de Boujean continuera son activité jusqu'au 31 juillet 2022. (Photo: archives) Le centre de Boujean continuera son activité jusqu'au 31 juillet 2022. (Photo: archives)

Le centre de retour pour les familles de requérants d’asile à Bienne gardera ses portes ouvertes quelques mois supplémentaires. Celui-ci devait cesser son activité à la fin du mois d’octobre. L’OPOP, l’office cantonal de la population, a demandé en juin, la prolongation d’une autorisation exceptionnelle relevant du droit des constructions pour le centre de retour, installé dans des containers, à Boujean jusqu’au 31 décembre 2022. Le Conseil municipal seelandais a coupé la poire en deux. Il a décidé de prolonger le délai jusqu’au 31 juillet 2022. Le maire de Bienne, Erich Fehr nous en explique les raisons.

De son côté, le canton de Berne, qui a également communiqué jeudi, s’est dit ravi que les autorités biennoises aient changé d’avis et accordé ce délai. Il s’est aussi dit content des « discussions fructueuses » qu’il y a eu entre les deux parties. De quoi laisser Erich Fehr perplexe.

Nous souhaitions également obtenir la réaction du directeur de la sécurité bernoise. Philippe Müller n’a pas donné suite à nos sollicitations.

Le canton précise encore dans son communiqué que ce délai lui laisse le temps de chercher un autre emplacement. Selon les directives du Grand conseil, celui-ci devra être bien centré comme l’était le site de Boujean. /sbo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus