Coûts de la santé : la prime moyenne baisse de 0,2%

Tous les cantons romands verront leur prime maladie baisser en 2022. Plus largement, la prime ...
Coûts de la santé : la prime moyenne baisse de 0,2%

Tous les cantons romands verront leur prime maladie baisser en 2022. Plus largement, la prime moyenne de l'assurance obligatoire des soins diminuera dans toute la Suisse de 0,2%, une première depuis 2008. La prime moyenne s'élèvera à 315,30 francs

 C'est la première fois depuis 2008 que les primes enregistrent une baisse. (ldd) C'est la première fois depuis 2008 que les primes enregistrent une baisse. (ldd)

Selon le canton, l'évolution sera comprise entre -2,1% et +1,4%, a indiqué l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) dans un communiqué mardi. Les projections montrent une baisse de la prime moyenne dans plus de la moitié des cantons. Ces dix dernières années, la prime moyenne a augmenté de 2,4% par an en moyenne.

La prime moyenne des adultes (373,80 francs) et des jeunes adultes (263,80 francs) sera en baisse de respectivement 0,3% et 1% par rapport à l’année passée. Celle des enfants baissera légèrement de 0,3% et s’élèvera à 99,60 francs.


Réserves toujours trop hautes

Pour 2022, l’OFSP a approuvé une réduction volontaire des réserves de certains assureurs pour un montant de 380 millions de francs (28 millions de francs en 2021), un montant qui équivaut à une diminution de 1,2% de la prime moyenne (-0,1% en 2021). Ces baisses cumulées – de la prime moyenne et des réserves – se traduisent par une charge moins élevée des primes (-1,3%) sur le budget des ménages pour l’année 2022.

Les réserves cumulées à disposition des assureurs dépassent toutefois encore les 12,4 milliards de francs. Le Conseil fédéral est d’avis qu’il est possible et nécessaire de poursuivre les réductions des réserves ces prochaines années sans nuire à la solvabilité des assurances.

En avril dernier, le Conseil fédéral a arrêté une révision de l’ordonnance sur la surveillance de l’assurance maladie en abaissant le seuil minimal des réserves de 150 à 100%.

L’OFSP a dans la foulée approuvé un montant de 134 millions de francs destiné à compenser les primes payées en trop. Ce montant sera versé par certains assureurs encore en 2021.

Les caisses qui ont accordé des compensations de primes payées en trop sont les suivantes, a précisé l'OFSP à Keystone-ATS : Assura, Concordia, Einsiedler Krankenkasse, Vivao Sympany, Moove Sympany et Kolping Krankenkasse.


Première baisse depuis 13 ans

Après des hausses modérées entre 2019 et 2021, 2022 est l'année de la première baisse depuis 2008 - même si elle n'avait concerné à l'époque que les primes pour enfants. Depuis l'entrée en vigueur de l'assurance obligatoire des soins en 1996, la prime moyenne a augmenté de 3,5% par an en moyenne.

Les projections montrent que dans quatorze cantons (BE, BL, BS, FR, GE, GR, JU, NE, SZ, TI, VD, VS, ZG, ZH), la prime moyenne baissera (de -2,1% à BS à -0,1% dans trois cantons: VD, TI et NE). Dans douze autres (AG, AI, AR, GL, LU, NW, OW, SG, SH, SO, TG, UR), elle augmentera entre +0,2% (SG, SH) et +1,4% (OW). L'OFSP a approuvé toutes les primes pour un an.

Tous les cantons romands connaîtront une baisse l'an prochain. Genève voit la baisse la plus marquée avec -1,5%, suivi du Valais -0,8%. Le Fribourg et le Jura enregistrent une prévision de -0,2%. Enfin Vaud et Neuchâtel ferment la marche avec -0,1%.

Bâle-Ville se voit attribuer la plus forte baisse (-2,6%) et le Tessin (comme Vaud et Neuchâtel) la baisse la plus faible (-0,1%). Du côté des hausses, la plus importante est signalée à Obwald (+1,4%) et la moins marquée dans les cantons de St-Gall et Schaffhouse (+0,2%).


Pression sur les coûts

Le Conseil fédéral ne veut pas en rester là et veut continuer à faire pression sur les coûts de la santé. Un premier volet de mesures est en discussion au Parlement. Un deuxième volet est en cours d’élaboration au gouvernement. Le potentiel d’économies est estimé à plusieurs centaines de millions de francs. Quant à l'impact de la pandémie de Covid-19 sur les coûts de la santé, il n'est pas encore évalué. /ATS-tbu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus