Quinze étalons franches-montagnes iront à Avenches

La sélection nationale des étalons a rendu son verdict samedi soir à Glovelier. La première ...
Quinze étalons franches-montagnes iront à Avenches

La sélection nationale des étalons a rendu son verdict samedi soir à Glovelier. La première place est revenue à Léo, un cheval appartenant à Mario Gandolfo

Mario Gandolfo et son cheval Leo qui est arrivé au premier rang de l'édition 2022 de la sélection nationale des étalons. (Photo : Georges Henz). Mario Gandolfo et son cheval Leo qui est arrivé au premier rang de l'édition 2022 de la sélection nationale des étalons. (Photo : Georges Henz).

Ils passeront 40 jours en test au Haras national d’Avenches pour éventuellement être reconnus comme étalons reproducteurs de la race franches-montagnes. Sur la quarantaine de candidats inscrits, quinze chevaux ont été retenus samedi lors de la sélection nationale qui s’est déroulée à Glovelier. La première marche du podium est occupée par Leo qui appartient à Mario Gandolfo de Cornol. La deuxième place est revenue à Fox, un étalon élevé par Pierre Koller de Bellelay, et la troisième à Nike dont le propriétaire est José Métille de St-Ursanne. « Le jury est particulièrement content du fait que les éleveurs ont bien compris quel est le type de franches-montagnes qu’on recherche », indique la gérante de la Fédération suisse du franches-montagnes. Selon Pauline Queloz, les trois juges ont également tenu à souligner que le type FM était particulièrement bien représenté.


Une première pour Pauline Queloz

L’actuelle gérante de la FSFM a pris ses fonctions il y a quelques mois seulement. Elle a ainsi vécu sa première sélection nationale. Pauline Queloz en tire un bilan très positif. « C’était une journée très intense. Je pense que ce que j’en retire au final, c’est surtout le fait que cette année il n’y a eu aucun recours et c’est assez rare. Cela prouve que les juges ont bien travaillé et que les éleveurs adhèrent à leurs décisions », ajoute la responsable. Cette dernière a également apprécié pouvoir échanger avec les nombreux éleveurs présents.

Après une année à huis clos, le public s’est déplacé en nombre samedi dans le village de Haute-Sorne. Plus de 1'000 bracelets ont été distribués à l’entrée, selon la FSFM. Retrouvez une galerie photos ici

Pauline Queloz : « J’avoue que c’était un peu un stress pour moi »

Pauline Queloz a vécu samedi sa première sélection nationale des étalons, tout comme le nouveau président de la Fédération suisse du franches-montagnes, Albert Rösti. (Photo : Georges Henz). Pauline Queloz a vécu samedi sa première sélection nationale des étalons, tout comme le nouveau président de la Fédération suisse du franches-montagnes, Albert Rösti. (Photo : Georges Henz).

Les quinze étalons sélectionnés doivent désormais se préparer pour le Test en station qui se déroulera dès le 24 janvier au Haras national d’Avenches. Leur aptitude à l’équitation, à l’attelage ainsi que leur comportement seront évalués. La finale est agendée au samedi 5 mars. /comm-alr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus