Les graffitis légaux s'étendent à Reconvilier

L’association « Face au mur », présidée par Cyril Alarcon, a inauguré il y a quelques jours ...
Les graffitis légaux s'étendent à Reconvilier

L’association «  Face au mur  », présidée par Cyril Alarcon, a inauguré il y a quelques jours un mur de graffitis légal à Reconvilier. Le projet vise à démocratiser cette pratique dans le Jura bernois

Le mur de graffitis légal du sous-voie de la Coop de Reconvilier. Le mur de graffitis légal du sous-voie de la Coop de Reconvilier.

Reconvilier haut en couleur. Après Tavannes, c’est au tour de Reconvilier d’être choisi par l’association «  Face au mur  » pour exposer des graffitis légaux. Après quasiment deux ans d'attente, le projet a vu le jour samedi sur les murs du sous-voie de la Coop. Neuf artistes ont participé au projet, qui a pour objectif de continuer à promouvoir cette pratique dans le Jura bernois. L’association existe depuis 2019 et organise des événements et des ateliers afin de mettre en lumière des artistes de hip-hop, mais également des prestations de graffeurs. Le président de l’association Cyril Alarcon explique que cette pratique a vu le jour à Tavannes, le village de son origine. Le violet, le blanc, le noir et le jaune notamment, dominent les dessins des graffeurs sur les deux murs du sous-voie de Reconvilier. Plusieurs personnages de bande dessinée y sont représentés, raconte Cyril Alarcon  :

Cyril Alarcon: «  Reconvilier est notre deuxième projet  »

Le projet a été validé par le canton de Berne, près de deux années après la demande formulée par l’association. L’idée est d’étendre la pratique dans toute la région, révèle Cyril Alarcon. Si les graffitis légaux sont priorisés sur ce genre de murs, les peintures et les dessins de tout un chacun sont également les bienvenus, précise le président de 26 ans  :

«  Tout le monde peut venir peindre  »

Une plaquette avec les règles dictées par le canton de Berne est affichée aux murs autorisés aux graffeurs. Les artistes sont notamment tenus de ne pas graffer sur des thèmes exprimant le racisme, le sexisme, la politique ou encore la drogue. /tch


Actualisé le

 

Actualités suivantes