St-Imier : le socialiste Quentin Colombo brigue la mairie

Le jeune éducateur social de 21 ans a annoncé jeudi matin sa candidature à la tête de l’exécutif ...
St-Imier : le socialiste Quentin Colombo brigue la mairie

Le jeune éducateur social de 21 ans a annoncé jeudi matin sa candidature à la tête de l’exécutif imérien en vue des élections du 27 novembre. Il est officiellement la deuxième personne en lice pour cette fonction, avec Marco Pais Pereira (ARC)

Quentin Colombo a annoncé jeudi briguer la mairie de St-Imier pour le compte du parti socialiste Erguël. Quentin Colombo a annoncé jeudi briguer la mairie de St-Imier pour le compte du parti socialiste Erguël.

Le jeune socialiste Quentin Colombo se présente à son tour à la mairie de St-Imier. Le parti a convoqué la presse jeudi matin pour faire officiellement cette annonce. Âgé de 21 ans, l’éducateur social entend « apporter sa fraîcheur et ses aptitudes à un poste qui peut paraître vieillissant et inaccessible à la jeunesse imérienne ». Ce passionné de rugby n'a jamais exercé de mandat politique dans un organe communale mais s'investit pleinement dans son parti depuis 2019. Il siège, par ailleurs, au sein du comité directeur du PSJB. 

« Mon âge peut apporter un élan de jeunesse à la ville »

Quentin Colombo sait que son jeune âgée et son manque d'expérience ne manqueront pas de faire réagir mais il martèle que sa candidature n'est pas « alibi ». Il estime qu'en tant qu'habitant de St-Imier depuis sa petite enfance, fervent sportif et actif sans relâche dans son parti depuis trois ans, les Imériens savent à qui il ont à faire. « On me connait et reconnait dans la rue » glisse Quentin Colombo avec un sourire. 

« Quand j’ai porté ma candidature, il y a eu un peu d’étonnement »

Le parti socialiste Erguël fonde ainsi ses espoirs sur le succès de Quentin Colombo pour reprendre la mairie 25 ans après Jacques Zumstein qui a dirigé la commune imérienne de 1995 à 1998.  Le jeune candidat en piste pour le fauteuil de maire se présente également pour le conseil municipal aux côtés du sortant Olivier Zimmermann et de Théo Brand, ex-conseiller communal de Courtelary.

Quentin Colombo (centre), entouré par Théo Brand (gauche) et Olivier Zimmermann (droite), tous candidats au Conseil municipal. Quentin Colombo (centre), entouré par Théo Brand (gauche) et Olivier Zimmermann (droite), tous candidats au Conseil municipal.

Un combat à trois pour la mairie?

Quentin Colombo devient la deuxième personne à poser officiellement sa candidature à la tête de l’exécutif imérien après Marco Pais Pereira (ARC). Le PLR devrait, selon toute vraisemblance, officialiser la semaine prochaine la candidature de son conseiller municipal, Corentin Jeanneret. Les élections municipales se dérouleront le 27 septembre et marqueront la fin du mandat du libéral-radical Denis Gerber, en poste depuis le début d'année. /ddc-nme  


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus