Ecole secondaire de la Couronne prévôtoise : Moutier réagit

Une légère majorité d’habitants s’est opposée dimanche à la création d’une école à Grandval ...
Ecole secondaire de la Couronne prévôtoise : Moutier réagit

Une légère majorité d’habitants s’est opposée dimanche à la création d’une école à Grandval. Si elles ne veulent pas s’immiscer dans le processus de décision, les autorités prévôtoises estiment que garder les élèves à Moutier reste la meilleure solution

Les citoyens des communes de la Couronne prévôtoise ont refusé, par 528
voix contre 524, la création d'une école secondaire à Grandval après le
transfert de Moutier dans le canton du Jura. (Photo : archives) Les citoyens des communes de la Couronne prévôtoise ont refusé, par 528 voix contre 524, la création d'une école secondaire à Grandval après le transfert de Moutier dans le canton du Jura. (Photo : archives)

La commune de Moutier s’engage à continuer à accueillir les élèves de la Couronne prévôtoise dans les meilleures conditions possibles. Elle l’a assuré ce lundi à la suite des résultats très partagés du vote de principe sur la création d’une école secondaire à Grandval après le transfert de Moutier. Pour rappel, cinq communes sur huit se sont dites favorables à ce projet, mais une majorité d’habitants s’y est opposée.

La cité prévôtoise, uniquement observatrice dans le cadre de ce scrutin, s’est dit prête à s’adapter à la solution définitive qui sera adoptée. « Si le modèle de Moutier devait être choisi, nous ferons en sorte qu'il soit le plus adapté possible aux enfants et aux communes », commente Pierre Sauvain, conseiller municipal en charge de l’éducation, de l’instruction et de la formation.

Pierre Sauvain : « A Perrefitte et à Crémines, on peut penser que le vote des parents a pu faire pencher la balance »

Expérience faite dans la région

L’école secondaire de la Courtine à Saicourt est un exemple d’établissement intercantonal dans la région. Elle accueille également des élèves jurassiens. Contacté par la rédaction de RJB, le directeur de l’établissement Jérôme Montavon précise que cet aspect ne complique en rien la gestion de l’école. Pour ce qui est des vacances, la seule différence entre les cantons du Jura et de Berne concerne celles d’automne. Un décalage qui sera corrigé en 2025, une année avant le transfert de Moutier. La semaine blanche, quant à elle, est fixée par les communes. /ddc


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus