À Brügg, les jardins familiaux devraient disparaître

La commune de Brügg prévoit de réaménager totalement la zone longeant le canal Nidau-Büren ...
À Brügg, les jardins familiaux devraient disparaître

La commune de Brügg prévoit de réaménager totalement la zone longeant le canal Nidau-Büren. Les locataires des jardins souhaiteraient rester

Ernst Oberli occupe cette parcelle numéro 51 des jardins familiaux de Brügg depuis 1981. Ernst Oberli occupe cette parcelle numéro 51 des jardins familiaux de Brügg depuis 1981.

Avec l’implantation du nouvel hôpital à l’horizon 2029, la commune de Brügg souhaite donner un autre visage à l’ensemble du périmètre longeant le canal Nidau-Büren. Un vaste parc devrait voir le jour. Résultat : les jardins familiaux disparaîtront. 113 locataires perdront ainsi leurs plantations. Une perte abyssale pour Ernst Oberli, détenteur d’une parcelle depuis l’inauguration de ces jardins en 1981. « Nous sommes opposés à la décision de la commune. Nos jardins constituent également un espace de repos et leur parc ne pourra pas offrir mieux en matière de biodiversité », estime-t-il.

Ernst Oberli en compagnie de Béatrice Pulfer, présidente de la section Bienne - Marais-de-Brügg de la Fédération suisse des jardins familiaux. Ernst Oberli en compagnie de Béatrice Pulfer, présidente de la section Bienne - Marais-de-Brügg de la Fédération suisse des jardins familiaux.

Du côté des autorités de Brügg, le fait que la zone des jardins soit gérée par une association dérange. L’objectif à l’avenir serait d’ouvrir l’endroit à toute la population. « Nous aimerions développer un système plus ouvert et plus transparent », détaille Hans Flückiger, vice-maire de la commune de Brügg, responsable de l’aménagement et des constructions.

Hans Flückiger détaille le projet de réaménagement prévu à Brügg. Hans Flückiger détaille le projet de réaménagement prévu à Brügg.

D’autres formes de jardins pourraient donc exister à cet endroit à l’avenir. En ce qui concerne les locataires souhaitant garder un jardin familial, des discussions sont en cours pour leur trouver d’autres parcelles ailleurs dans la région. Des zones à Brügg et Aegerten pourraient offrir quelques places. « Nous demandons aussi à la Ville de Bienne de trouver des solutions », détaille Hans Flückiger.

La population de Brügg se prononcera en octobre 2024 sur le changement du plan d’affectation. En cas d’acceptation, les locataires des jardins devraient quitter les lieux en 2025. /lvi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus