Pas d’inconvénient pour une révision du vote séparé

Le Conseil du Jura bernois n’est pas opposé à une révision de la procédure d’octroi du vote ...
Pas d’inconvénient pour une révision du vote séparé

Fabian Greub (à gauche, secrétaire général du CJB), Christophe Gagnebin (à droite, vice-président du CJB). Le CJB ne voit pas d'a priori négatif à une modification de l'octroi du vote séparé. (photo: à gauche: Fabian Greub, secrétaire général du CJB, à droite: Christophe Gagnebin, vice-président.

Le Conseil du Jura bernois n’est pas opposé à une révision de la procédure d’octroi du vote séparé au Grand Conseil. Le CJB ne voit - à première vue - pas d’inconvénient à l’instauration du principe de la majorité de la Députation francophone. Le Conseil du Jura bernois s’est exprimé par 19 voix et 4 abstentions. Le CJB a pris position suite au dépôt d’une motion urgente par le député Jean-Michel Blanchard. L’élu UDC souhaite que seule la majorité de la Députation francophone puisse demander le vote séparé. A l’heure actuelle, trois élus peuvent lancer cette procédure. La motion urgente de Jean-Michel Blanchard faisait suite à une annonce des députés autonomistes qui entendent utiliser cet outil de manière systématique.

Pour les employés de Greatbatch

Le Conseil du Jura bernois a également exprimé sa solidarité envers les employés de Greatbatch dont les emplois sont menacés. Le CJB a également fait part de son incompréhension quant à la procédure utilisée par le groupe américain. Le Conseil du Jura bernois a pris contact avec la Promotion économique bernoise dans le but de maintenir les emplois à Orvin et à Corgémont.

Contre les campagnols

Le CJB a également apporté son soutien à une démarche de la CAJB, la Chambre d’agriculture du Jura bernois concernant les dégâts causés par les campagnols. La CAJB s’est adressée aux autorités cantonales bernoises pour leur demander notamment un soutien financier direct ainsi qu’une intervention auprès de la Confédération dans le but d’éviter de considérer 2012 comme l’année de référence pour le calcul des paiements directs sur la période 2014-2017. Le Conseil du Jura bernois estime que les rongeurs ont provoqué des dommages qui justifieraient des mesures spéciales de la part du canton de Berne. /fco


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus