Le franc fort aide les chocolatiers

Camille Bloch surveille de plus près ses noisettes que son cacao. Dernièrement, la presse romande ...
Le franc fort aide les chocolatiers

René Meier, responsable de l'approvisionnement chez Camille Bloch René Meier, responsable de l'approvisionnement chez Camille Bloch

Camille Bloch surveille de plus près ses noisettes que son cacao. Dernièrement, la presse romande s’était émue de la raréfaction des fèves de cacaoyer à l’horizon 2020. Une inquiétude que ne partage pas le fabriquant des barres Torino et Ragusa basé à Courtelary. La hausse du prix du cacao sur le marché, causée par une baisse de la production, n’impacte pas Camille Bloch, qui bénéficie du franc suisse fort - et donc d’un pouvoir d’achat plus élevé sur les marchés. Les noisettes par contre, avoue-t-on du côté de Courtelary, sont parfois bien plus compliquées à trouver. /tsc


Actualisé le

Actualités suivantes