Il se défend bec et ongles!

Un procès qui attire la foule. Peter Kneubühl comparait depuis lundi au Tribunal régional Jura ...
Il se défend bec et ongles!

Peter Kneubühl interviewé par Telebärn Peter Kneubühl interviewé par Telebärn

Un procès qui attire la foule. Peter Kneubühl comparait depuis lundi au Tribunal régional Jura bernois Seeland.   Le retraité, surnommé "le forcené de Bienne", est arrivé dans la salle d'audience menotté, lançant des regards aux nombreuses personnes présentes. Des dizaines de journalistes se sont déplacés de toute la Suisse, notamment du Tessin. Près de dix policiers ont également été mobilisés. Les autorités judiciaires ont mis en place un dispositif de sécurité très lourd: toute personne voulant assister au procès doit passer par un portique  détecteur de métal. 

La matinée à été consacrée à l'audition des parties plaignantes. Le Tribunal à notamment entendu le policier qui avait été grièvement blessé à la tête par un tir de Péter Kneubühl. L'homme a retrouvé une grande partie de ses facultés mais souffre toujours de troubles de l'orientation et de migraines. 

Peter Kneubühl, pour sa part, a mis un point d'honneur à assurer lui-même sa défense. Il l'a fait avec pugnacité. L'homme a ainsi questionné les parties plaignantes, deux personnes sur lesquelles il avait ouvert le feu en septembre 2010. Le retraité à parfois affiché son mécontentement face aux réponses qui lui étaient fournies. Son attitude lui a valu une remise à l'ordre du président du Tribunal Markus Gross. 

Le procès se poursuit lundi après-midi avec l'audition de Peter Kneubühl. /fra


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus