L'engagement de Stéphane Boillat divise

L’implication de Stéphane Boillat dans le comité « Construire ensemble » qui milite pour le ...
L'engagement de Stéphane Boillat divise

Stéphane Boillat Stéphane Boillat co-préside le comité " Construire ensemble" qui milite pour le "oui" le 24 novembre

L’implication de Stéphane Boillat au sein du comité «Construire Ensemble» ne plaît pas à tout le monde. La fraction socialiste du Conseil de Ville de Saint-Imier demande la tenue d’une séance extraordinaire du législatif. Elle critique l’engagement de Stéphane Boillat, en tant que maire de Saint-Imier, au sein de l’entité qui milite pour un «oui» le 24 novembre. Stéphane Boillat affirme, pour sa part, qu’’il s’est engagé à titre strictement personnel dans la campagne. Il estime que les débats du législatif de Saint-Imier doivent pouvoir se poursuivre dans le respect des opinions de chacun.
La fraction PLR n’a pas souhaité s’exprimer sur la démarche du Parti socialiste. Elle dit toutefois avoir pris connaissance sans émotion mais avec étonnement de l’implication de Stéphane Boillat à la co-présidence du comité «Construire ensemble». Les élus PLR de Saint-Imier estiment que «la stratégie proposée par le maire de Saint-Imier et le comité «Construire Ensemble»  met en danger et déstabilise le personnel du site imérien de l’Hôpital du Jura bernois et celui du Ceff.»

Le PLR déposera une motion urgente

Les élus du Parti libéral-radical de Saint-Imier déposeront également une motion urgente pour savoir si la commune de Saint-Imier a contribué à alimenter la Fondation de la réunification. Ils rappellent que Stéphane Boillat est membre du conseil de fondation de l’organisation. La fraction PLR du législatif de Saint-Imier dénonce un manque de transparence sur les activités et le financement de la fondation, dont les ressources proviennent essentiellement des collectivités publiques./ fco + kro


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus