Une affluence en-dessous des attentes pour Saintimania

Le bilan est contrasté pour la 23e édition de la Saintimania. L’équipe organisatrice affiche ...
Une affluence en-dessous des attentes pour Saintimania

Une page s’est tournée à l’issue de la 23e édition pour Jean-Marc Berberat, Anita Roulin et Thierry Grünig, de gauche à droite. (Photo Olivier Trummer) Une page s’est tournée à l’issue de la 23e édition pour Jean-Marc Berberat, Anita Roulin et Thierry Grünig, de gauche à droite. (Photo Olivier Trummer)

Le bilan est contrasté pour la 23e édition de la Saintimania. L’équipe organisatrice affiche une certaine déception à l’issue de la sixième et dernière représentation de la pièce «Au coin de la 23e Rue». Elle explique toutefois dimanche que la prestation scénique a été unanimement saluée mais que l’affluence a été nettement en-dessous des attentes. Au total, l’édition de cette année a drainé quelques 2'750 spectateurs, soit une baisse de fréquentation de 10% par rapport à l’année passée. Les responsables n’ont pas d’explication rationnelle à cette diminution des entrées. Mais pas de quoi dramatiser, cinq représentations sur six ont pour ainsi dire fait le plein, selon le communiqué.

Trois départs de Saintimania

Trois personnes ont décidé de se retirer à l’issue de cette 23e édition. Après avoir été sur scène à 21 reprises, Anita Roulin estime avoir fait son temps. Elle restera à disposition dans les coulisses, comme d’autres avant elle. Jean-Marc Berberat veut également tourner la page. Après avoir été sur les planches durant les 12 premières éditions, il était revenu comme « écriveur » après une pause de cinq ans. Thierry Grünig a lui aussi décidé de tirer sa révérence. /lbr+comm


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus