Café du Soleil à Saignelégier : une nouvelle programmation et gérance

Du mouvement du côté de Saignelégier ! L’Espace culturel du Café du Soleil a dévoilé la programmation ...
Café du Soleil à Saignelégier : une nouvelle programmation et gérance

L'Espace culturel du Café du Soleil à Saignelégier a divulgué les contours de sa prochaine saison

 De gauche à droite: Musa Kivanc, nouveau tenancier du restaurant et de l'hôtel, Andrée Guenat, vice-présidente du Café du Soleil SA, et Thomas Loosli, coordinateur de l'Espace culturel.

Du mouvement du côté de Saignelégier ! L’Espace culturel du Café du Soleil a dévoilé la programmation de sa prochaine saison mercredi matin dans le chef-lieu franc-montagnard. Environ 30 événements se tiendront dès le 3 février jusqu’au mois de juillet. Il y en aura pour tous les goûts. Du théâtre, de la chanson, de la musique, de la peinture ou encore de la sculpture figurent notamment au programme, dont le budget se situe à hauteur d’un peu moins de 100'000 francs. La principale nouveauté a trait à la traditionnelle Fête du soleil qui boucle la saison. Cette manifestation, qui se tient d’ordinaire durant trois jours, aura lieu sur quatre week-ends l’été prochain.

« Trois raisons expliquent cette nouveauté. Premièrement, la Fête du soleil, qui fait référence au solstice d’été, entrait en concurrence avec d’autres fêtes de la musique. Deuxièmement, on se dit que sur plusieurs fins de semaine, on aura peut-être plus de chance d’avoir de belles conditions météorologiques, comme l’événement est censé avoir lieu à l’extérieur. Enfin, l’objectif consiste à disposer de davantage de place pour programmer les manifestations  prévues et ainsi éviter de tout contracter sur trois jours, c’était dommage. Il y avait trop de choses à la fois  », explique le coordinateur de l’Espace culturel du Café du soleil à Saignelégier, Thomas Loosli.

 

Changement du mode de fonctionnement du Café du Soleil SA

Par ailleurs, la gérance de l’hôtel ainsi que du restaurant, qui était assumée par le Conseil d’administration depuis 2013, sera reprise par deux restaurateurs taignons. Jacqueline Heyer et Musa Kivanç, les anciens tenanciers du restaurant du Cerf au Noirmont, loueront les locaux. « Il est bien entendu qu’ils devront travailler en étroite collaboration avec l’Espace culturel », explique la vice-présidente du Conseil d’administration du Café du soleil. Andrée Guenat détaille que l’établissement « est non seulement viable mais son avenir ne peut être que beau et resplendissant, tout en étant un lieu qui doit exister. La Franc-Montagnarde affirme, par ailleurs, que « le lieu appartient à la société anonyme du Café du Soleil ». Des bruits circulaient ces derniers temps sur le rachat, via des privées, de cet endroit. /bbo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus