Le « plan de sauvetage » voulu pour le CCRD divise

Le groupe CS-POP-Verts au Conseil de ville de Delémont demande un plan de sauvetage pour le ...
Le « plan de sauvetage » voulu pour le CCRD divise

Le groupe CS-POP-Verts au Conseil de ville de Delémont demande un plan de sauvetage pour le CCRD au vu de sa santé financière, les dirigeants de l'institution ne partagent pas cette vision alarmiste

Le SMAC Festival avait creusé un déficit abyssal pour le CCRD. Le SMAC Festival avait creusé un déficit abyssal pour le CCRD.

Le Centre Culturel Régional de Delémont s'apparenterait à « un bateau qui chavire ». C'est en ces termes que le groupe CS-POP Verts au Conseil de ville de Delémont présente la santé financière du CCRD dans une motion demandant un plan de sauvetage de l'institution. La commune avait déjà apporté un soutien financier à l’automne dernier. Mais du côté du CCRD, on n’est pas entièrement d’accord avec cet état des lieux. Son président Olivier Tschopp le dit sans détour, son institution n’a pas besoin de plan de sauvetage. Certes, le centre culturel doit éponger des pertes, notamment depuis le déficit abyssal causé par le Smac Festival. Mais pour ça, un « mécanisme d’assainissement » a été mis en place assure le président du CCRD.

Olivier Tschopp, président du CCRD, refuse l'idée d'un plan de sauvetage

« Il ne faut pas non plus sauver le soldat Ryan »

Pourtant le texte de la motion avance des conséquences désastreuses : suppression de spectacles, mise en suspens du festival Notes d’Equinoxe, annulation de la fête de la musique, licenciement d’un membre du personnel... Et pour faire encore davantage d’économies, le CCRD songerait à dénoncer le contrat qui le lie à la salle St-Georges. « C’est vrai », avoue Olivier Tschopp  « mais toutes ces décisions ne sont pas liées aux difficultés financières ». Il concède que la salle St-Georges leur coûte trop cher et que les locations ont diminué entraînant du même coup une chute de leur recette. « Mais on n’est pas au stade où il faut impérativement sauver le soldat Ryan », lance le président qui juge le contenu de la motion trop alarmiste. Financièrement, une nouvelle aide de la commune serait quand même la bienvenue. La motion propose justement une recapitalisation, assortie d’une refonte du fonctionnement du CCRD pour éviter que le bateau ne continue de prendre l’eau. /jpi

Camille Rebetez, auteur de la motion, justifie la gravité de la situation


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus