Les animaux tirent la tête

Chaque année, le jour de la Fête nationale suisse, les animaux souffrent des détonations émises ...
Les animaux tirent la tête

Chaque année, le jour de la Fête nationale suisse, les animaux souffrent des détonations émises par les feux d’artifices

 (Photo: Protection Suisse des Animaux)

Les animaux ne sont pas à la fête le 1er août. A l’occasion de la Fête nationale suisse, les bêtes, à la maison comme dans la nature, vivent une soirée difficile. La Protection Suisse des Animaux (PSA) tente de sensibiliser la population.  

 

Des feux d’artifice stressants

L’ouïe des animaux est plus développée que celle des humains. Ils sont donc très sensibles aux détonations des feux d’artifice, qui provoquent chez eux un important stress et peut les mettre en état de panique. Ils réagissent alors par la fuite. Cela vaut aussi pour les animaux de rente et les bêtes sauvages. La Protection Suisse des Animaux relève que « les chevaux sont particulièrement sensibles aux bruits soudains. Leur réaction de fuite peut leur causer de graves blessures. Les feux d’artifice ne devraient jamais être allumés à proximité d’écuries ou d’étables, d’animaux au pâturage ou de forêts ».

Pour éviter tout incident lors du 1er août, la PSA conseille aux détenteurs d’animaux de ne pas les laisser seuls. Caroline Luthi, vétérinaire de formation et membre de la Protection Suisse des Animaux, suggère également de « maintenir une ambiance qui soit la plus calme possible. Quoi qu’il arrive, les animaux ne doivent pas sortir en plein air ».

 

Ne surtout pas les consoler

Caroline Luthi poursuit avec les recommandations. Chose étonnante : « Il ne faut surtout pas consoler un animal apeuré, explique la vétérinaire, cela ne fait que renforce leur sentiment d'insécurité ».

 

Un bûcher qui n’épargne pas les animaux

Les animaux sauvages perçoivent souvent les tas de bois sec comme un abri apparemment sûr. Les hérissons, orvets, musaraignes et autres petites bêtes sauvages vont ainsi se réfugier dans les bûchers préparés à l’occasion du 1er août. Mais le soir de la Fête nationale venu, les bûchers sont allumés. Selon la PSA, le rassemblement soudain d'un grand nombre de personnes autour des feux empêche les animaux de fuir les flammes. Ces derniers se retrouvent ainsi bloqués dans le bûcher en feu.

La mise en place de certaines précautions pourrait empêcher ce phénomène.Caroline Luthi membre de la PSA recommande « de préparer ou de refaire le foyer le jour-même du 1er août. Pour les grands tas de bois qui sont empilés plusieurs semaines à l'avance et ne peuvent pas être reconstitués au dernier moment, il est possible d’installer des barrières de protection tout autour, afin d’empêcher les animaux sauvages de se cacher dans le bois ». /lhu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus