Le mandat de soutenir les salariés de la verrerie va à la commune

Les employés de la verrerie de Moutier ont choisi de faire confiance à la commune pour les ...
Le mandat de soutenir les salariés de la verrerie va à la commune

Les employés de la verrerie de Moutier ont choisi de faire confiance à la commune pour les soutenir après l'annonce de licenciements massifs par AGC SA

AGC Verres Industriels, verrerie Moutier Une nonantaine d'emplois est menacée par un licenciement.

Le mandat de défendre les employés d’AGC Verres Industriels ne sera pas mené par Unia Transjurane. Le syndicat tenait une réunion jeudi à Moutier pour discuter de cette éventualité. Mais une vingtaine de personnes seulement ont fait le déplacement sur la nonantaine d’employés concernée par un futur licenciement.

La commission de l’entreprise explique son choix en déclarant vouloir privilégier l’apaisement avec la direction. Le président de la commission, Désirée Ntisinzira, ne ferme toutefois pas la porte à une future collaboration avec le syndicat Unia.

La commission a par contre choisi de collaborer avec la commune de Moutier. Une task-force a été mise sur pied et un avocat a été engagé. De plus, une enveloppe de 100'000 francs a été débloquée par la ville, « comme dans le cas de Tornos », tient à préciser son maire, Marcel Winistoerfer.

La prochaine rencontre entre le personnel et la direction de la verrerie est prévue pour le 22 septembre. Selon le directeur d’AGC Verres Industriels, Jean Maushart, les employés ont été invités à donner leurs idées durant cette réunion en vue du futur plan social. Ce dernier a encore assuré qu’il n’allait pas leur mettre de la pression et laisser le temps aux discussions. Le plan social devrait être proposé au plus tard d’ici à la fin octobre. /jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus