Stand'été fête ses 10 ans sur fond d’incertitude

Stand’été a fêté dignement ses 10 ans d’existence en présentant deux ouvrages vendredi matin ...
Stand'été fête ses 10 ans sur fond d’incertitude

Stand’été a fêté dignement ses 10 ans d’existence en présentant deux ouvrages vendredi matin à Moutier. En 2017 la manifestation n’a pas eu lieu et son avenir financier est en discussion

Stand'été Les deux ouvrages « Stand’été, 10 ans » et « M’sieur Boniface » ont été présentés vendredi à Moutier. De gauche à droite, Michel Zbinden, Alain Tissot, Yves Juillerat, Andrée Oriet et Pierre Crevoisier.

Deux livres pour ses dix ans. C’est le cadeau d’anniversaire que s’est octroyé le festival Stand’été. Le premier ouvrage revient sur les dix ans d’existence de la manifestation qui se tient depuis 2005 à l’ancien stand de tir de Moutier. Un format original a été choisi. Le livre est construit sous la forme d’un abécédaire et fait la part belle aux images et aux textes parfois très poétiques. Les photographies sont l’œuvre de Rolf Perreten alors que les textes ont été écrits par Pierre Crevoisier. Le tout a été mis en forme par Yves Juillerat.

« Nous nous sommes retrouvés avec les gens du comité pour partager les anecdotes, les souvenirs. Ensuite à partir de là nous avons imaginé un concept. Nous ne voulions pas d’un petit bouquin de souvenir raconté plan par plan. Ce que l’on amène c’est un objet de création à l’image de Stand’été, un regard original », explique Pierre Crevoisier, l’auteur des textes.

Quant au deuxième ouvrage présenté, il s’agit d’un livre-CD réadapté du spectacle jeune public donnée en 2015 durant la manifestation. « M’sieur Boniface » a été réalisé par Andrée Oriet en collaboration notamment avec le Chœur SAKAZIQ’ et Thierry Romanens.

Les deux livres ont été financés grâce à de nombreux partenaires. Ils ont été distribués gratuitement aux bénévoles du festival. Il est possible d'acheter les ouvrages dès samedi en libraire à Moutier et Delémont.

 

Un avenir incertain

Cette année, le festival n’a pas eu lieu en raison du vote sur l’appartenance cantonale de Moutier, le 18 juin dernier. Le comité a décidé de suspendre la manifestation.

À l’heure actuelle, la question du financement de l’événement  est sur toutes les lèvres. Jusqu’ici, il était assuré à la fois par le canton de Berne, du Jura et la ville de Moutier (environ 140'000 francs par canton et 60'000 pour la ville). « Cela fait plus d’une année que l’on travaille et mène des réflexions sur le sujet. En décembre dernier, nous avons rencontré les ministres de la culture du canton de Berne et du Jura. Ils se sont engagés à vraiment faire tout ce qui était possible pour pérenniser les institutions et le travail qu’elles réalisent. Pour exister, nous avons besoin d’argent. Il peut venir du nord et du sud, il faudra rajuster un peu les éléments. Sur le fond, tout le monde a très envie que cela continue, donc j’ai grande confiance », confie Alain Tissot, le président du comité d’organisation de l’association Stand’été .

La prochaine édition du festival devrait se tenir en 2019 même si pour l’instant il n’existe aucune certitude. Une réponse concrète des autorités sur le financement est attendue pour le printemps 2018. /comm+jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus