Une banderole fait passer Moutier pour une « République bananière »

Des banderoles polémiques ont été placardées la nuit dernière sur un panneau de la cité prévôtoise ...
Une banderole fait passer Moutier pour une « République bananière »

Des banderoles polémiques ont été placardées la nuit dernière sur un panneau de la cité prévôtoise alors que le SIAMS bat son plein

Les habitants de Moutier, et les autres en cette période de SIAMS, ont découvert ce matin de nouvelles banderoles habillant un panneau de leur ville. Les habitants de Moutier, et les autres en cette période de SIAMS, on découvert ce matin de nouvelles banderoles habillant un panneau de leur ville.

« Vous entrez dans une zone non démocratique ». Bienvenue à Moutier en ce charmant jeudi matin ensoleillé. Cette banderole, placardée sur un panneau de la cité prévôtoise la nuit dernière, remet sur la place publique toutes les bisbilles qui subsistent depuis le vote communaliste du 18 juin dernier. Classique… sauf peut-être pendant que le SIAMS bat son plein. Le salon des moyens de productions microtechniques, qui se tient jusqu'à vendredi au Forum de l’Arc à Moutier, s’était instauré dans la coutume comme une période de trêve entre les différentes franges politiques en raison de son caractère économique et interjurassien. Le canton de Berne, ainsi que celui du Jura, ont intérêt à s’y présenter sous leur meilleur jour. C’est raté pour aujourd’hui…

 

Les réactions des responsables politiques locaux :

Marcel Winistoerfer (maire de Moutier) : « Je ne sais pas quelle part de la population ces auteurs représentent, mais ce sont des illuminés. La démocratie, c'est reconnaître le résultat des urnes ! Si on ne comprend pas ça, il faut se soigner, mais ça a l'air difficile... C'est particulièrement déstabilisant car ils touchent actuellement plus de monde en cette période de SIAMS. Cela dégrade l'image de la ville, ces gens-là n'aiment pas Moutier. Cela montre aussi qu'il faut que les décisions tombent sur les recours pendants afin de calmer les esprits. »

Patrick Roethlisberger (porte-parole de Moutier Prévôté) : « C'est malheureux que cela arrive durant le SIAMS. Il y a des gens qui viennent de l'étranger, qui ne sont pas au courant de tous ces dossiers et ça ne donne pas la meilleure des images. Je ne parle même pas en tant que politique mais comme industriel. C'est dommage, ceux qui ont placardé ces banderoles l'ont fait selon leur ressenti... La démocratie c'est quoi ? Ce n'est pas que le vote, les recours en font partie aussi, et tout l'appareillage de la démocratie a été utilisé. Mais ces réactions ne sont pas spécifiques à Moutier. A Belprahon, les perdants du vote communaliste (NLDR les autonomistes) contestent aussi les résultats. »

Valentin Zuber (porte-parole de Moutier Ville Jurassienne) : « C'est détestable, insupportable. Nous avons à faire à des gens qui sont uniquement dans la vengeance, ils veulent ruiner Moutier pour digérer leur défaite du 18 juin. C'est une entreprise de destruction. Et puis le SIAMS est la principale vitrine économique de notre ville, voir ça à ce moment là est désolant. Mais les masques tombent et on voit que les auteurs ne comprennent pas Moutier. C'était le vote le plus contrôlé de l'histoire suisse et on parle de République bananière ? On ne pouvait pas faire plus démocratique que ça. »

Francis Pellaton (Moutier Résiste) : « Ca ne doit pas venir de chez nous. Nous avons eu une séance avant-hier et il n'a jamais été question d'une telle action. Je peux donc formellement démentir à 100% qu'il s'agit d'une action concertée de notre part. Si je suis d'accord avec le contenu ? Moitié-moitié... Il y a quelque chose à dire, et c'est une manière de le faire. Mais alors que le SIAMS a lieu en ville, pas sûr que ce soit le moment le plus opportun. »

/jpi

 


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus