Le Centenaire de l'Armistice célébré à Courgenay

Pour le 100e anniversaire de l’Armistice, l’église de Courgenay a accueilli une messe commémorative ...
Le Centenaire de l'Armistice célébré à Courgenay

Pour le 100e anniversaire de l’Armistice, l’église de Courgenay a accueilli une messe commémorative dimanche matin. Philippe Rebord, Chef de l’armée suisse, a fait le déplacement en Ajoie

Le Chef de l'armée suisse, Philippe Rebord, a participé aux commémorations de l'Armistice à l'église de Courgenay. Le Chef de l'armée suisse, Philippe Rebord, a participé aux commémorations de l'Armistice à l'église de Courgenay.

Le 11e jour du 11e mois 1918, la Première Guerre mondiale a pris fin. Des dizaines de milliers de soldats ont été mobilisés en Ajoie pendant la Grande Guerre. Ils surveillaient la frontière suisse, aux portes des combats franco-allemands. Le 100e anniversaire de l’Armistice a été célébré dans l'église de Courgenay dimanche matin, lors d’une messe commémorative. 

Le peuple jurassien est un peuple un peu rebelle.

Philippe Rebord, Chef de l’armée suisse, était présent aux commémorations ajoulotes. Les paroles de « La Petite Gilberte » ont résonné dans la nef de l'église de Courgenay. Gilberte Montavon était sommelière à l’Hôtel de la Gare à Courgenay, et connue pour avoir, par sa bonne humeur, réchauffé le cœur des soldats présents sur place. Philippe Rebord nous a parlé de ce symbole de l'accueil jurassien durant la Grande Guerre :

Quel héritage l'armée suisse garde-t-elle du conflit, 100 ans après la fin des hostilités? Pas grand chose, selon Philippe Rebord. Les hommes, les technologies et la communication au sein de l'armée ont fondamentalement changé :

Les menaces qui pèsent sur la Suisse ont aussi beaucoup évolué en 100 ans. L’armée a notamment dû se former à la cyberdéfense. Les précisions de Philippe Rebord :

Philippe Rebord, Chef de l’armée suisse, était au micro de Marceline Michon. /mmi



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus