L’Abbatiale de Bellelay prête à rayonner malgré la réorganisation

La Fondation de l’Abbatiale de Bellelay a faim, elle a présenté vendredi son programme 2020 ...
L’Abbatiale de Bellelay prête à rayonner malgré la réorganisation

La Fondation de l’Abbatiale de Bellelay a faim, elle a présenté vendredi son programme 2020 axé autour de la musique et ses ambitions pour l’avenir

De gauche à droite, le responsable Bellelay Musiques Julien Annoni, le président du conseil de Fondation Pierre-Yves Moeschler, le programmateur orgues Antonio Garcia ainsi que la curatrice pour les Arts visuels Marina Porobic. De gauche à droite, le responsable Bellelay Musiques Julien Annoni, le président du conseil de Fondation Pierre-Yves Moeschler, le programmateur orgues Antonio Garcia ainsi que la curatrice pour les Arts visuels Marina Porobic.

La Fondation de l’Abbatiale de Bellelay (FABB) n’a pas peur des défis. Elle l’a fait savoir vendredi matin lors d’une conférence de presse en affichant ses ambitions. L’organe chargé de faire vivre culturellement le lieu a présenté son programme pour 2020. Comme décidé après médiation, c’est la musique qui aura la priorité cette année. En 2021, par contre, avantage aux Arts visuels.


Trouver un nouveau public

Le programme musical concocté est un savant mélange entre traditions et nouveautés. À côté des concerts d’orgue, « Les battements d’ailes » dont est responsable Julien Annoni proposeront plusieurs artistes. La première date est prévue le 30 mai avec André Manoukian et sa musique arménienne. Auparavant, la Fondation s’invitera également à la Fête de la Tête de Moine en y proposant le 2 mai plusieurs concerts et animations. Une variété et qualité qui préfigurent des ambitions malgré une réorganisation encore en cours comme l’explique le président du conseil de Fondation Pierre-Yves Moeschler :

Pas de cloisons imperméables

En 2021, ce sont les Arts visuels qui auront la priorité pour organiser leurs événements. Cinq concerts d’orgues seront toutefois également de la partie. Ce partage du calendrier n’est donc pas exclusif. Cette année également, une exposition collective de vidéos d’artistes suisses sera mise sur pied comme l’explique sa curatrice Marina Porobic :

Pour rappel, depuis le début de l’année, le Conseil du Jura bernois (CJB) a presque doublé la subvention allouée à la FABB. Cette entité a été créée en fusionnant la Fondation Joseph Bossart (FJBB) à la suite d'un processus de médiation commencé en 2017. Depuis, quatre sections existent au sein de la FABB, soit celle d’Art visuel, d’Art musical et choral, une section culturelle et une section touristique. Selon les arrangements passés, ces deux dernières peuvent disposer de l’Abbatiale en fin de journée et dans les fenêtres de temps libre. Le groupe activités culturelles a par ailleurs annoncé jeudi son programme pour cette année. /jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus