Le Grand Conseil bernois ne veut pas d'une scission du groupe BKW

Le Grand Conseil bernois a voté à 126 voix contre 23 en faveur de la conservation du groupe ...
Le Grand Conseil bernois ne veut pas d'une scission du groupe BKW

Le Grand Conseil bernois a voté à 126 voix contre 23 en faveur de la conservation du groupe bernois d'énergie et d'infrastructures BKW SA en main majoritaire du canton. Les autorité n’entrevoient pas sa scission

BKW SA ne se scindera pas.  (Photo : KEYSTONE / Anthony Anex). BKW SA ne se scindera pas.  (Photo : KEYSTONE / Anthony Anex).

Une scission du groupe bernois d'énergie et d'infrastructures BKW SA n'est pas à l'ordre du jour. Le Grand Conseil bernois a également souhaité mardi que l'entreprise reste majoritairement en mains du canton de Berne.

Le Grand Conseil s'est prononcé par 126 voix contre 23 contre une séparation du secteur des prestations des autres activités de BKW. A l'instar du gouvernement, il estime que les désavantages et les risques seraient clairement prédominants en cas de scission.

Pour les autorités, le groupe BKW réalise de bons résultats malgré un environnement concurrentiel. Il n'est donc, selon elles, pas bon d'intervenir sans nécessité dans une telle société. Une scission pour des motifs politiques constituerait une atteinte jugée considérable à la liberté d'entreprise.


Pas de minorité de blocage

Le Parlement n'a pas non plus souhaité une révision de la loi BKW qui aurait permis de transformer la participation majoritaire actuelle du canton en minorité de blocage. Par 95 voix contre 54, il s'est prononcé pour le maintien d'une participation majoritaire de l'Etat.

Pour le client, la hauteur de la participation n'a aucune influence sur la sécurité de l'approvisionnement de l'électricité par BKW SA ou sur le niveau des prix. Le Grand Conseil se prononçait sur des déclarations de planification figurant dans le rapport « Perspectives concernant la participation à BKW SA ». /ats-vre


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus