Le prix Delémont’BD permet de lâcher les petits jobs

Léonie Bischoff a obtenu l’année dernière le Prix Delémont’BD du meilleur album de bande dessinée ...
Le prix Delémont’BD permet de lâcher les petits jobs

Léonie Bischoff a obtenu l’année dernière le Prix Delémont’BD du meilleur album de bande dessinée suisse. L’autrice évoque les conséquences sur sa carrière

Léonie Bis hoff se plaît à Delémont. Léonie Bis hoff se plaît à Delémont.

Auréolée de son prix reçu l’année dernière, Léonie Bis hoff est de retour à Delémont’BD. Pour la troisième fois, l’autrice genevoise, établie à Bruxelles, est présente à la manifestation jurassienne qui se déroule ce week-end. L’année dernière, l’artiste a obtenu le Prix Delémont’BD du meilleur album suisse grâce à Anaïs Nin. En parallèle, cette BD lui a aussi permis de décrocher le Prix du public au Festival de la bande dessinée d’Angoulême. Ces deux récompenses lui ont offert une belle reconnaissance pour son travail. Léonie Bis hoff remarque surtout que « les ventes de cet album se passent très bien et m’ont permis de lâcher des jobs alimentaires ». Désormais, l’autrice peut se consacrer à des projets qui lui tiennent « fort à cœur et c’est une chance incroyable ».

Léonie Bischoff : « c’est une chance incroyable »

De l’autre côté

Léonie Bischoff a dû présider pour cette 8e édition le jury de Delémont’BD qui va décerner à la fin de ce week-end ses prix. Un exercice très compliqué pour l’artiste puisque huit albums très différents devaient être départagés. « On a forcément tout de suite des coups de cœur, mais ensuite il y en a beaucoup qui ont des qualités et ça ne se compare pas facilement », relève Léonie Bischoff. Cette expérience lui a aussi permis de découvrir des œuvres vers lesquelles elle ne se serait pas dirigée. /ncp


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus