Un préaccord qui passe mal

La colère gronde dans l’horlogerie suisse. Le Swatch Group et la Commission de la concurrence ...
Un préaccord qui passe mal

Swatch Group La question de la livraison de composants par le Swatch Group continue à empoisonner le climat dans l'horlogerie.

La colère gronde dans l’horlogerie suisse. Le Swatch Group et la Commission de la concurrence se sont entendus sur un préaccord à l’amiable concernant la livraison de composants. L’information a été divulguée par un site Internet spécialisé et relayée notamment par le journal « Le Temps ». Le texte est mis en consultation jusqu’à fin août et pourra encore faire l’objet de modifications. Le document indique que Swatch Group ne fournira plus que 70% des mouvements mécaniques livrés en 2010 pour les années 2014 et 2015. Le taux passera à 50% lors des deux années suivantes, puis à 30%. Plusieurs patrons horlogers cités par « Le Temps » - tous sous couvert de l’anonymat - dénoncent ce préaccord entre le Swatch Group et la Comco. /fco


Actualisé le

Actualités suivantes