La grogne monte contre l’Axe Ouest de l’A5

La construction de la branche ouest de l’A5 est un dossier brûlant pour la ville de Bienne ...
La grogne monte contre l’Axe Ouest de l’A5

Daphné Rüfenacht Daphné Rufenacht s'oppose notamment aux deux jonctions à ciel ouvert prévues en ville de Bienne.

La construction de la branche ouest de l’A5 est un dossier brûlant pour la ville de Bienne en 2017. Vendredi dernier, Daphné Rüfenacht, députée biennoise au Grand Conseil a déposé une interpellation à ce sujet. Parmi les onze questions posées, elle souhaite notamment savoir quels seront les coûts engendrés par la construction de cet axe autoroutier. La représentante des Verts veut aussi connaître les chiffres concernant le pourcentage de véhicules qui utilisera ce tronçon. Elle souhaite éviter que des erreurs commises lors de la planification d'autoroutes dans d’autres villes de Suisse se reproduisent à Bienne. Les deux jonctions prévues à ciel ouvert font notamment partie des éléments les plus décriés.

Des membres engagés en politique

Daphné Rüfenacht est par ailleurs membre du Comité Axe Ouest pas comme ça, groupe qui s’oppose à la construction du tronçon tel que prévu dans le projet. Son interpellation a d’ailleurs été rédigée en collaboration avec le comité. Sur le plan fédéral, une interpellation similaire a été déposée, en décembre, au Conseil national par la socialiste Evi Allemannn, également membre du Comité Axe Ouest pas comme ça.

Un sujet à l’ordre du jour

Ce tronçon est plus que jamais d’actualité. Mardi, une conférence de presse organisée par les communes de Bienne et Nidau aura lieu dans la cité seelandaise. Les autorités présenteront la planification d'accompagnement urbanistique de la branche ouest de l'A5. /anl


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus