L'HJB agréablement surpris par le vote neuchâtelois

"C'est la victoire du bon sens face à un projet technocratique"
L'HJB agréablement surpris par le vote neuchâtelois

"C'est la victoire du bon sens face à un projet technocratique"

 Anthony Picard, le président du Conseil d'administration de l'Hôpital du Jura bernois, salue le plébiscite des Neuchâtelois pour deux hôpitaux autonomes.

Le modèle hospitalier du Jura bernois séduit les Neuchâtelois. Les citoyens ont opté dimanche pour le maintien de deux hôpitaux de proximité, l'un sur le Littoral et l'autre dans les Montagnes. Un vote qui réjouit particulièrement l’Hôpital du Jura bernois (HJB). Pour le président du Conseil d’administration, Anthony Picard, « C’est la victoire du bon sens face à un projet technocratique ». Pour lui, cela paraissait risqué de priver la troisième ville de Suisse romande de son hôpital.

L'HJB avait surpris avant la votation neuchâteloise en participant à un projet de reprise de l'hôpital de La Chaux-de-Fonds aux côtés des autorités des villes du Locle et de la Métropole horlogère. Mais Anthony Picard se défend d'avoir fait de l'activisme dans la campagne : « On a surtout voulu montrer qu'un hôpital de proximité, s'il est bien géré, s'il choisit bien ses missions, s'il travaille consciencieusement est là pour répondre à un service, à un service de la population actif. C'est comme cela qu'il fallait voir notre démarche. »

L’Hôpital du Jura bernois est une société anonyme pilotée par le canton, son unique actionnaire. Le conseiller d'Etat en charge de la santé, Pierre-Alain Schnegg, n’a pas souhaité prendre publiquement position sur le vote neuchâtelois. Il précise néanmoins qu’ « il prend acte du résultat de la votation et de la volonté exprimée par le peuple neuchâtelois ; le canton de Berne est disponible pour étudier si nécessaire d’éventuelles collaborations, comme il a toujours été disposé à le faire dans le passé. » /mvr


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus