L’avenir du trafic ferroviaire inquiète la Conférence de maires du Jura bernois et du district de Bienne

La Conférence des maires du Jura bernois et du district de Bienne (CMJB) a pris position sur ...
L’avenir du trafic ferroviaire inquiète la Conférence de maires du Jura bernois et du district de Bienne

La Conférence des maires du Jura bernois et du district de Bienne (CMJB) a pris position sur le document regroupant les principes et critères relatifs au trafic grand lignes élaboré par l’Office fédéral des transports

La Conférence de maires vient y mettre son grain de sel, alors qu’elle ne fait pas partie des destinataires de la consultation. Si elle se prend position c’est parce qu’elle juge que le trafic ferroviaire est d’une importance vitale pour la région. Tout comme le Conseil du Jura bernois, l’organisation s’oppose à la distinction entre les lignes « premium » et de base que souhaite introduire la Confédération. En cause notamment, le fait que ligne Bienne-Bâle ne figure pas dans le réseau « premium », ce qui correspond en grande partie à l’Intercity actuel.

 

Inquiétude pour la ligne Bienne - La Chaux-de-Fonds

La préoccupation en vue du maintien de cette ligne suscite même des interrogations au-delà de la CMJB. Début mars, le PLR imérien avait déjà déposé une interpellation au sein du Conseil de ville en ce sens. Pour la conférence des maires, la cadence à deux trains par heure sur cette ligne doit être maintenue quotidiennement, voire même améliorée aux heures de pointe.

Pour étayer sa  revendication elle met en avant le fort potentiel de développement de la région, notamment au niveau touristique. Ils mettent en avant le futur centre de visiteurs de la chocolaterie Camille Bloch qui prévoit d’accueillir 100 mille visiteurs par année et les développements prévus en ville de Bienne avec l’implantation d’une antenne du parc suisse d’innovation. /anl


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus